Collections - Hiver 1954-1955 ¤


" Lignes nettes..... silhouettes allongées
Au seuil de la nouvelle saison 54-55 apparait une nouvelle silhouette qui étonne par sa sveltesse. La carrure devient normale avec des manches montées juste sous la ligne des épaules pour leur laisser le maximum de minceur. Le buste apparait allongé grâce à deux artifices : une poitrine remontrée et une taille suggérée au dessous de sa place, à l'aide de ceintures, de jupes, qui s'accrochent à la naissance des hanches, d'effets de sweaters, etc... qu'elles soient droites ou largement plissées, les jupes restent courtes  mais sans excès
Mis à part un reniement commun pour tout ce qui peut se rapprocher du style dit classique, les tailleurs se différencient de multiples manières. Tailleurs à basque nettement allongés, tailleurs imageant le sweater avec une basque courte et un large décolleté. Tailleurs au dos blousant, mais plaqués devant et surmontés de carricks. Tailleurs interprétés dans le style deux pièces, avec taille escamotes, basques plate et réduite à sa plus simple expression."
Extrait de l’Éditorial de la revue Collections Hiver 1954/1955


/
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955
Sur la couverture, une tenue signée Jacques Fath.


Tailleur par Pierre Balmain
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Tailleur Jacques Fath
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Tailleur par Madeleine de Rauch
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


Tailleur par Lanvin - Castillo
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


"Le tailleur n'est jamais classique"

 "Un double mouvement asymétrique ferme la veste et la jupe du tailleur de Jean Dessès en drap roux de Dormeuil.
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

En haut  gauche "tailleur de Nina Ricci en drap chiné brun avec col châle asymétrique gansé de laine noire"
En haut à droite , "Hubert de Givenchy traite dans le style deux pièces ce tailleur en lainage noir et blanc, le col s'ouvre sur une modestie de loutre noire" *
En bas à gauche  le modèle de Patou en jersey grège est cravaté de castor" *
En bas à droite "Carven ferme très haut cette jaquette à carreaux noisette et beige en lainage, jupe plissée."
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

 A gauche "La jaquette de ce tailleur de Worth en velours de laine noir superpose deux pèlerines dont l'une simule un boléro ; celle qui forme carrick se cache sous de petits revers. Le boutonnage emploie des agrafes noires.
A droite "Sur ce tailleur à basque mi longue, Paquin oppose les rayures bleues de et noires d'un drap de Raimon. La jaquette est fermée par une courte ceinture à boucle coupée à même le buste. La  jupe utilise le même contraste de rayures."
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


Les deux modèles à gauche sont  de Christian Dior
Les deux modèles au centre sont de Madeleine de Rauch
Les deux modèles à droite sont de Jacques Fath
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Les deux modèles à gauche sont  de Pierre Balmain
Les deux modèles au centre sont de Lanvin Castillo
Les deux modèles à droite sont de Jean Desses
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


 Manteau vague et redingote fuselée...

 Manteau très ample en lainage bleu "bleuet" : les poches obliques sont prises dans la découpe pyramide qui part de l'encolure et se termine à l'ourlet. Un seul bouton placé sous le col ferme ce modèle. Par Jeanne Lanvin Castillo
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

"Pierre Balmain recouvre de ragondin les revers de ce pardessus à dos souple, en drap chiné gris."*

"Un drap pourpre est choisi par Hubert de Givenchy pour ce manteau évasé; Deux poches à rabats placées sur la ligne de la taille encadrent le boutonnage."

Jacques Fath allonge le buste de ce modèle en drap mousquetaire cyclamen à l'aide d'une ceinture coulissée au dessous de la taille. Le large col rabattu accentue la ligne oblique des épaules"

En haut à gauche : "Quatre poches a rabats ornent ce manteau de Patou en ratine beige".
En haut à droite : "Un large col de renard bleu réchauffe cette redingote de Carven traitée dans un flamitweed noir et blanc.
En bas à gauche : "Ensemble de Paquin en jersey gris, le paletot est entièrement doublé de fourrure. La robe fourreau est aussi en jersey gris"*
En bas à droite : Worth utilise un tweed gris clair pour ce manteau trois quarts agrémenté de quatre poches à rabats placées avec asymétrie."
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


"Rodier...
La collection est caractérisée par l'emploi de matières douces ou rustiques mélangeant souvent  des poils d'animaux variés. Le "Drappweed" pour tailleur et manteau transforme l'aspect tweed en lui donnant un caractère habillé. Le '"Crystal" combiné à la laine ou au coton donne des effets inédits dans le "Neristal" ou "Cottistal".Les "Djersaperic" et " Djersaplume" étayent la gamme des tissus à mailles très en vogue pour les robes et les deux pièces auxquels s'accordent également la souplesse des "Pailae '"Aissa", "Djargal", '"Flanniver" aux tons sombles"

Croquis de mode pour patrons de manteaux et de veste 1954 réalisés dans des tissus de la Maison Rodier
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Croquis de mode pour patron année 1954-1955 réalisés dans les tissus de la maison Rodier
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


"Labey,...
 la vogue des draps se confirme avec la "Belle Epoque" pour un tailleur, la "Peau de Gants" et l'"Edredon" pour manteaux et redingotes. Les tweeds sont réalisés dans des coloris nouveaux, et les jerseys se présentent dans les gammes très étendues des "Pompon", "Chinoiserie", "Lunaire" ou "Gronat". Des vêtements confortable seront exécutés dans les arrachés : "Teddylux", "Alaska", et '"Douvel". Cependant que "Flanilla" très souple permet de beaux drapés pour les robes.


Croquis de mode pour patron année 1954-1955 réalisés dans les tissus de la maison Labey
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Croquis de mode pour patron année 1954-1955 réalisés dans les tissus de la maison Labey
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


 "Le sweater strict ou orné...
Les effets de sweater sont nombreux. Les plus nouveaux se portent sur une jupe large, froncée ou plissée. Ici deux interprétations différentes. "

"Traité dans un style volontairement dépouillé, cette robe sweater de Dior  concède à la mode nouvelle avec son encolure coupée au ras du cou, ses épaules, étroites, la poitrine rehaussée, la taille escamotée, la ligne de la jupe plissée partant des hanches,  les manches courtes, le collier de perles à rang multiples , la couleur de son tissus qui est choisi dans la gamme des bruns"
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

 "Pierre Balmain a choisi un lainage à carreau bleu, rouge et olive pour ce modèle orné d'astrakan. Une fine bande de fourrure posée à la naissance des hanches remplit le rôle de ceinture. La jupe comporte de larges plis non repassés." *
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


"Les encolures sont nettes...

"Pierre Clarence a réalisé cette robe trotteur en "falweed" parme de Rodier  Un empiècement carré orne le buste ajusté. La jupe évasée forme un pli devant et simule un boutonnage semblable à celui de l'encolure. Une découpe dans le même style que cette du corsage suggère un effet de sweater."
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

A gauche : ¨"Paquin relie deux par deux, à l'aide d'une découpe en arceau, les quatre poches à rabats de ce fourreau en jersey gris bleu de Rodier."
Au centre : "Un modèle de Maggy Rouff en flanelle noisette , l'ampleur du corsage est fournie par des pinces qui partent de l'encolure."
A droite, "Carven incruste des manches chauve souris qui se continuent pas deux pattes. La ceinture est incrustée sur la jupe à peine froncée devant, très ample dans le dos."
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


A gauche une robe de Jacques Griffe
A droite  une robe de  Jean Desses


Petits croquis de mode
En haut : 3 modèles de Christian Dior puis 3 modèles de Jacques Fath
Au centre : 3 modèle de Lanvin-Castillo puis 3 modèles de Madeleine de Rauch
En bas : 3 modèles de Pierre Balmain puis 3 modèles de Jean Dessès
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


"Fantaisie des lainages"

"La robe de Jeanne Lanvin Castillo est en tweed beige. Le buste est étoffé avec un large col de satin mat noir, qui se prolonge en régate sur la poitrine. Le dos du sweater et de la jupe étroite sont entièrement boutonnés"
 Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


 "Jacques Fath a choisi un lainage à gros chevrons noir et blanc  pour une robe à jupe ample. Le col boutonné sur l'épaule esquisse un joli mouvement drapé."
  Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


" Les drapés à l'honneur"
  A gauche : "Patou -  un joli mouvement drapé en diagonale dessine la taille de ce fourreau en lainage mandarine, manches trois quarts fermées par un seul bouton ainsi que le col"
Au centre  : "Germaine Leconte assouplit ce fourreau en jersey tabac avec des drapés discrets , les fronces incrustées sous la poitrine mettent le buste en valeur
A droite : "Hubert de Givenchy  -  l'élégance de cette robe manteau en drap bleu violet tient à deux détails judicieusement choisis, la cravate de fourrure, la découpe sobre de la taille"*
  Revue "Collections", saison hiver 1954-1955


 "La blouse des couturiers fait toujours partie d'un ensemble"
En haut : Madeline de Rauch et Pierre Clarence
Au centre : Jacques Fath et Jean Desses
En bas : Christian Dior et Jean Patou
Revue "Collections", saison hiver 1954-1955

Ensemble par Carven
Photographie Seeberger

* Ce blog ne cautionne en aucune façon l'utilisation de la fourrure véritable , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XXeme siècle sans y faire référence

Collection - hiver 1954-1955 n°128
40 pages - 250 francs



* Ce blog ne cautionne en aucune façon l'utilisation de la fourrure véritable ou des plumes , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XXeme siècle sans y faire référence.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire