La Revue de la Mode Janvier 1887

 

"Capote en peluche bleu marine brodée de coquelicots ; la passe est en ruche de Paille coquelicot ; dessus, des fleurs de cactus, nœuds et brides de faille bleu marine. 
Modèle de Mme Lambert 28 rue Caumartin. Gravure signée L.C.
La revue de la Mode du 2 janvier 1887

Modèles de gauche à droite :
"Toilette en lainage gris et pékin velours noir et soie grise - Toilette en Sicilienne grise, velours grenat et broderie de velours grenat sur soie grise - Toilette en tissu rayé soie loutre et bouclette soie mordorée, drap beige et velours rouge - Toilette de soie rouge, velours noir et soie rouge, mouchetée de velours noir.Motif de passementerie, velours et perles"
La revue de la Mode du 2 janvier 1887
 
A gauche : "Toilette de velours grenat, sicilienne grenat et broderie de perles"
Les deux modèles au centre : " Toilette en drap beige, velours loutre et broderie loutre. Jupe de drap beige format traine composée de 4 très gros plis creux. Ces dernières sont ornés de belles broderie loutre. Jaquette de velours loutre à longue basques. Le devant est ouvert sur un gilet de drap beige, et orné de grands revers doublés de drap beige. Collet droit fait en velours avec rabat de dentelle blanche. Parement de manches en drap beige, forme Louis XV, avec simulacre de boutonnières et boutons d'argent. Floches de ruban beige formant épaulette sur l’épaule droite"
A droite : "Manteau de jeune fille en gros lainage loutre et blanc orné de velours loutre et doublé de surah rouge"
La revue de la Mode du 2 janvier 1887
 
"Capote de ville en rubans de velours n°3 grenat clair entrelacés formant damier . garniture de deux choux de velours, un grenat clair, un corail; brides assorties"
Gravure signée LC
La revue de la Mode du 2 janvier 1887

 
"Toilette en ottoman, vue de deux cotés - , vieux bleu et fraise écrasée. La jupe d'ottoman composée de pli creux en ottoman bleu prenant du milieu du devant et s’arrêtant  en arrière de la hanche droite. Le coté gauche est formé d'un large pli fraise écrasée allant du devant à la hanche gauche. Ce plissé est coupé par un gros pli creux en ottoman bleu. Dos de jupe et pouf rapportés en ottomans bleu. Un flot de rubans fraise  est posé sur la hanche droite, et tombe sur le coté. Corsage d'ottoman bleu ouvert sur un plastron plissé en ottoman fraise. Une écharpe bleue  contourne l’ouverture du corsage et croise dans le bas. Parement de manches en ottoman fraise"
La revue de la Mode du 2 janvier 1887
 
 
A gauche : "Toilette en peluche beige brodée de passementeries beige et loutre et garnie de cordelières de soie avec grelots de soie. Modèle de Mme Vidal, 104 rue Richelieu
A droite : "Toilette noisette en tissus rayé  velours et faille, et faille unie. Modèle de Mme Vidal, 104 rue Richelieu
"La revue de la Mode du 2 janvier 1887
 
 
"Manchon  de velours grenat doublé de matin mais  dessus est posé un oiseau dit "chevalier", avec aigrettes et plumes jaunes" *
Revue de la Mode le 9 janvier 1887
 
 
A gauche : "Toilette de bal en faille mais, tulle noir et  guirlandes de fleurs des champs."
A droite : "Toilette de bal en faille bleue, tulle blanc, manchette chenille et gaze lilas.  Jupe de faille bleue  formant traine recouverte  d'une jupe de tulle chenillé,"
Revue de la Mode le 9 janvier 1887
 
"Toilette de bal en satin vieux bleu pale, peluche bleu saphir, broderie or jaune et guirlande de roses. Jupe bleu pale forme un tablier plat brodé de broderie or. Les deux cotés et le dos de la jupe sont plissées de plis couchés et ornés dans le bas d'une bande de filet or avec arrêts de perles. Traine de peluche montée en gros plis creux. Corsage de peluche avec plastron de satin bordé et maintenu sous deux biais de satin uni, épaulettes de satin orné d'une frange nouée en satin bleu pale avec tête rose. deux guirlandes de roses tombent  des hanches de deux cotés du tablier."
La Revue de la Mode du 16 janvier 1887

 
"Chapeau Andalou pour jeune fille. Il est en feutre cardinal, bordé d'un large galon assorti ; gros nœud de faille française avec oiseau niche dans les coques . Prix 38 francs - Par Mme Gellée Hautecoeur, 20 rue du  Bac" *
Revue de la mode le 9 janvier 1887

A gauche : "Toilette en faille vieux bleu, velours bleu foncé, dentelle crème et passementerie de soie"
Au centre : " Robe en ottoman havane , cachemire, nœud de velours havane foncé et broderie loutre avec jais mordoré"
A droite : "Toilette de jeune fille en lainage diagonal vieux bleu et galons cachemire bleu plus clair et rouge"
La Revue de la Mode le 9 janvier 1887
 
 
A gauche : "Toilette en soie à grosses cotes paille, passementerie de soie noire, et bandes de velours"
A droite : "Toilette en brocard vieux bleu foncé, satin vieux bleu pale , dentelle assortie brodées de perles, ruban bleu pale couvert de perles"
Revues de la Mode le 16 janvier 1887

  
 "Chapeau de feutre nuance marron d'Inde garni de velours  plissé sur le bord plumes de même teinte mélangée de nuances. Le prix est de 50 francs. Par Mme Gellée Hautecoeur, 20 rue du  Bac" *

 
A gauche : "Toilette en faille noire, velours noir et jais. Jupe de velours semée de pampille de velours de jais. Tunique de faille écourtée du coté gauche et ouverte du coté droit. Une frange de jais garnit le bord de la tunique et les deux cotés  de l'ouverture. Dos de tunique formant pouf très drapé. Corsage court fait en faille ouvert sur un corsage en velours  avec manches longues. Ce corsage est semé de pampilles parements plats en faille noire"
A droite : Toilette en ottoman mordoré et dentelle mordorée brodé plus clair. Passementerie assortie.  Robe de princesse en ottoman mordoré, ouverte devant et sur un tablier et un plastron de dentelle mordorée sur transparent plus clair. Une dentelle mordorée est posée sur le haut de la jupe en formant basque drapée ; elle est arrêtée par la taille et au milieu des coté par des beaux motifs de passementerie. Deux pattes d'ottoman arrêtent le plastron, l'une au milieu du devant du corsage, l'autre a la ceinture en formant pointe devant. Une belle bande de passementerie garni les entournures. un volant de dentelle orne le bas des manches. Pouf rapporté et bien drapé sur la jupe.
La Revue de la Mode du 16 janvier 1887"

 
"Manteau  en lainage noir, astrakan et passementerie. Manteau long fait en beau lainage noir et entièrement doublé de satin ouaté. Manches visite avec large bordure d'astrakan.Épaulettes de passementerie, col rabattu fait en astrakan. Deux bandes d'astrakan formant revers sont posées sur le devant du vêtement, les revers sont arrêtes à la taille par une agrafe de passementerie. Des petits glands de soie sont posés des deux cotés de revers. De gros boutons de passementerie sont posés des deux cotés du dos, depuis la taille." *
Modèle de Mme Vidal, rue du Richelieu, 101
La revue de la Mode du 23 janvier1887

"Capote bébé en chantilly sur transparent absinthe. Bord de jais et garniture de plumes vieux rose dans un chiffonné de dentelle, petites brides nouées de coté. Pirx 35 francs. 
Modèle de Mme Gellée Hautecoeur, 36 rue du Bac" *
La revue de la Mode du 9 janvier 1887

A gauche : "Toilette en lainage mousse écossais soie et peluche mousse et grenat, et broderie grenat sur velours bleu" Modèle par Mme Vidal 101 rue de Richelieu
Au centre et à droite : " Vêtement en lainage noir , passementerie et bandes d'astrakan" * - Modèle de Mme Vidal 
La Revue de la mode du 30 janvier 1887

"Manchon à tête et plume de l'oiseau dit "combattant" garni de lilas blanc et roses jaunes.
 Modèle de Mme Hivier 69 rue Ste Anne" * - La Revue de la Mode du 9 janvier 1887

"Costume en lainage grenat garni de peluche. La jupe est à larges plis plats en couchés avec relevé derrière, la jupe devant est en peluche. Corsage à petite basque à revers de peluche. 
Modèle de Mme Pelletier Vidal."
La revue de la Mode du 30 janvier 1887"

"Toilette de faille gris acier et dentelle noire et perles d'acier" 
Modèle de Melle Thirion  47 boulevard St Michel"
Revue de la Mode du 30 janvier 1887

"Toilette en faille grise et velours loutre"
La Revue de la Mode du 30 janvier 1887

"Vêtement de drap havane et peluche loutre. Long vetement de drap croisé  et floche devant formant revers et se rabattant du corsage au bas de la robe. La capote qui accompagne ce vêtement est faite en drap beige , garnie d'un bord de plumes d’autruche loutre et rouge, avec pouf de plumes prince de galles. Brides en velours rouge nouées de coté. Mme Gellé Hautencoeur 36 rue du Bac"
La revue de la Mode du 30 janvier 1887

"Coiffure de diner, les cheveux relevés en larges mèches légèrement tordues; quelques coques tournées au sommet de coté ; deux longues mèches bouclées tombent sur la nuque, et une épingle à grosse tête traverse les cheveux  à hauteur de l'oreille"
La Revue de la Mode du 30 janvier 1887
 
En haut à gauche : "Chignon composé de deux mèches lisses et de trois mèches ondulées. très facile à recoiffer soi même et à poser. Prix 60 francs. Modèle de Mme Virgile 24 boulevard des Capucines"
A droite : "Mèche ondulée et risée de la pointe ; très commode pour terminer les coiffures. Prix 15 francs la paire"
En bas : "Coquet à palmes permettant de laisser voir la véritable raie. Prix 15 francs"
Revue de la Mode du 23 janvier 1887

Au premier rang : Trois coiffures de soirées
Au deuxième rang : Coiffure de Diner - Coiffure de soirée - Coiffure de diner
Tous mes modèles par Madame Virgille, 21 boulevard des Capucines
La Revue de la Mode du 23 janvier 1887


* Ce blog ne cautionne en aucune façon l'utilisation de la fourrure  ou des plumes véritables , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XIXeme siècle sans y faire référence.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire