Jardin des Modes - Février 1958 ¤

 
Photographie de couverture de la revue Jardin des Modes de Février 1958 signée Bukzin
 "Une robe sac, très souple resserrée aux genoux par une bande plate" - Par Wébé 

 

"Les collections de Prêt à Porter ont consacré le triomphe de la robe. Tantôt droite comme un manteau, tantôt blousante ou jouant tous les effets du deux pièces, elle sera ce printemps une tenue de ville" 
Croquis de mode signé Falk - Février 1958

Quatrième de couverture de la revue Jardin des Modes de février 1958 - Photographie Bukzin 
"Toutes en deux pièces, une robe fourreau décolletée en carré à bretelles, un cardigan droit - Par Wébé" 
 
Déjà sont apparues maintes variations sur le thème de la robe chemise :

A gauche : "Robe tube à poches hautes en jersey rayé café et crème par Brigitte"
Au centre : "Robe chemise chemisier, col italien, boutonnage et poignets resserrés : elle s'inspire de la chemise d'homme. C'est un Modèle de Safino"
A droite : "La robe sac, dans son expression la plus féminine ; la taille indiquée haut par une ceinture coulissée. Modèle de Dix Sept"
Photographie Bukzin - Jardin des Modes février 1958

A gauche : "Quand elle est faite dans un gros lainage épais, comme ce modèle de Lempereur en gros chevrons marine et blanc. Elle devient le type même de la robe manteau de printemps."
Au centre : "La robe chemise quand elle devient "tenue de ville' prend des airs de tailleur. Ainsi pour ce modèle de Basta ouvert sur un plastron de même tissu. Taille haute indiquée par un bouton."
A droite ; " Mais elle se déguise aussi en deux pièces : ce modèle de Chloé doit au dos est en lainage turquoise et crème"
Photographie Bukzin - Jardin des Modes Février 1958

 A gauche : "Faux deux pièces encore mais, cette fois, le trompe l’œil est au dos blousant, tandis que le devant reste droit et net. C'est un modèle de Webe en flanelle gris foncé"
Au centre : "Faux manteau : c'est une robe de Chloé en lainage vert épinard, élargie au bas par un large volant rapporté."
A droite : "Faux ensemble enfin : la robe chemise est ici coupée sous la taille et garnie de deux poches qui lui donnent un style sweater. C'est un modèle de Hemcey en lainage blanc."
Jardin des Modes février 1958

"Pour le soir, les robes tiges"  
 

"Les nouvelles robes mystère à peine gonflées pour cacher les lignes du corps se resserrent souvent à l'ourlet. Celle de Chloe à gauche, est tout en bais, tweed turquoise et blanc. Celle de Brigitte de Cannes, à droite, est plissée dans le dos. Ban-Lon marine"
Illustration signée N. Dagan - Février 1958 Jardin des Modes
 

"A ce dos audacieux si profondément décolleté correspondent, devant, des lignes simples et droites, et un sage décolleté rond. Modèle de Basta en  shantung olive"
Illustration signée N. Dagan - Février 1958  Jardin des Modes

A droite : "Les robes droites peuvent aussi être mouvantes et légères. Ainsi celle de Germaine et Jane (iris sur fond mauve en mousseline) que gonfle au dos un pan souple."  
A gauche : "... Ainsi que celle de Chloe (fleurs fondues sur fond blanc) qu'une écharpe en ailes rend si aérienne"
Illustration de mode signée N. Dagan - Février 1958 Jardin des Modes

"Pour le soir la robe fleur.. on voit aussi apparaitre une ampleur nouvelle, abrégeant le corsage, indiquant la taille plus haut que nature et s'épanouissant pour se resserrer à demi en cœur de rose, au bas de la jupe. Cette robe de Germaine et Jane est faite de plusieurs épaisseurs de tulle point d’esprit blanc et nouée d'un ruban de satin tilleul"
Photographie Bukzin - Février 1958 Jardin des Modes
 
 
"Voir au dos"

"L'angle du charme , pour la ligne '"en œuf" c'est le trois quart dos. Ainsi pour ce manteau de Wébé, en tweed rose, porté sur une robe en flanelle grise"
Photographie Frank Horvat - Février 1958  Jardin des Modes

 "Encore plus élégant quand il tourne le dos... C'est un ensemble de Lempereur, composé d'une robe sac, faisant effet de gilet devant, et d'une veste boule en toile de coton grège."
Photographie Frank Horvat - Février 1958 Jardin des Modes
 
"De dos on croirait un deux pièces à veste blousante. Mais le devant test celui d'un manteau simple, croisé . C'est un modèle de Max Mozès en flanelle anthracite"
Photographie Frank Horvat - J d Modes Février 1958 Jardin des Modes
 
"Détail amusant : le col ouvert derrière, sur ce manteau en épais lainage grège dont la ligne, encore une fois prend toute sa valeur vue de dos. Par Hemcey."
Photographie Frank Horvat - Février 1958 Jardin des Modes
 
 

"Ensembles avec le prêt à porter créations - Celles qui tiennent à la signature d'un grand couturier celles là aimeront le "Prêt à Porter Création". Ce prêt à porter pensé en conçu par un groupe de huit grand couturiers, exécuté par des ateliers spécialisés, vendu avec une "griffe" dans quelques maisons très choisies de la province et de l'étranger est un Prêt à Porter de qualité qui s’apparente aux Boutiques des Couturiers - les prix que nous indiquons pour ces ensembles s'entendent sans retouches ni essayages et pour une taille standard"
* Description de la robe plus bas
Illustration de mode signée G. Falk - Février 1958  Jardin des Modes
 
 
"Mélange de blanc et corail pour l'"après midi. Sur une robe sac en jersey de laine, un manteau presque droit à plastron incrusté en naté flammé par Maggy Rouff Extension.
La robe 28800 Fr - Le manteau 35000 francs"
Photographie Frank Horvat - Illustration G. Falk - Février 1958  Jardin des Modes

"Un ensemble fin de jour en crêpe blanc et grain de poudre noir. Sur le manteau enroulé de ligne très étroite, un deux pièces à effet de taille basse. La longue blouse de crêpe est drapée en bénitier. Par Nina Ricci Jeune Femme"
Photographie Frank Horvat - Illustration G. Falk - Février 1958  Jardin des Modes
 
 
"A l'heure du théâtre l'ensemble blanc et noir. Sur le fourreau chemise * (si trouve plus haut)  de dentelle de coton noire boutonné dans le dos et décolleté en carré, un grand manteau de satin ivoire à effet de taille basse -Jacques Griffe Évolution - La robez 52000 Fr - Le manteau 55000Fr"
Photographie signée Frank Horvat -  Février 1958 Jardin des Modes
 
"L'ensemble du matin. Il est en jersey sable pour le deux pièces à col drapé, en velours de laine abricot pour le manteau bord à bord. Par Jacques Heim Vedette.
Le deux pièces 38000 Fr - le manteau 40000 francs"
Photographie Frank Horvat - Illustration G. Falk - Février 1958  Jardin des Modes

 
"L'ensemble de toute la journée. Le chemisier sans manches en mousseline jaune pale est bordé du même shetland jaune que le manteau droit. Madeleine de Rauch Boutique."
 Photographie Frank Horvat - Illustration G. Falk - Février 1958  Jardin des Modes
 
 
 
 
"La mode sage , avant midi, après midi
En haut à gauche : Avant midi : un manteau droit sans boutonnage - Un ensemble en gabardine tilleul - Un deux pièces en toile mélangée
En bas à gauche : Avant midi - Deux pièces en jersey noisette porté sur un chemisier en popeline - deux pièces en tissus flammé bleu doux - Robe droite en jersey corail
En haut à droite : Après midi - Ensemble en shetland moutarde - ensemble en satin shantung bleu turquoise - robe souple en coraline bleu dur
En bas à droite : Robe souple en canevas de laine corail rose - tailleur entoile shantung jaune citron - deux pièces en satin blanc mat"
Illustration signée R. Gouret- Février 1958 Jardin des Modes
 
Toutes en deux pièces

"Jacques Divoy - Flanelle bleue pour le premier tailleur du printemps chez Marie Martine
Chapeau de Jean Barthet"
Photographie Verroust - Février 1958 Jardin des Modes
 
 En haut : "Wébé tailleurs en lainage dont la jupe est boutonnée de haut en bas - Algo tailleurs très souple en shetland - Max Moses un tailleur à grand col en shetland"
En bas : "Simone Ducreux un tailleur très jeune en lainage - Max Moses  un tailleur en laine et soie de ligne sport - Rober Jean Claude ensemble composé d'une jupe droite et d'une jaquette souple"
Photographie Marc Hispard - Février 1958 Jardin des Modes
 
 
En haut : "Casalino ensemble en lainage bleu - Goutille un tailleurs en jersey bleu boutonné haut sous un col rond"
En bas : " Saint Joseph un deux pièces en lainage pied de poule noir et miel - Henry à la Pensée un tailleur presque classique en lainage pied de poule - Marène un deux pièce en jersey beige boutonné haut sous un col décolleté"
Photographie Verroust - février 1958 Jardin des Modes

En haut : "Max Mosès ensemble boléro long et jupe droite en shetland - Guy André tailleur à dos blousant en lainage aéré doublé d'un tissu imprimé assorti à la blouse -"
En bas : " Marie Chasseng tailleur court en  lainage chiné - Alayne un ensemble en laina composé d'une robe droite et d'une jaquette - JP Gattegno un tailleur à veste courte et jupe droite en lainage"
Photographie Marc Hispard - Février 1958  Jardin des Modes


"Nos patrons dernière heure"

A gauche : "Le manteau classique  inspiré du pardessus d'homme, confortable mais droit, il est simple, pratique et sa forme convient à tous les ages, toutes les silhouettes. Il est en velours cotes de cheval. Patron DH 4357"
 A droite : La robe sac est souple, elle est coupée droit fil et comporte une couture au milieu du devant. Elle est toute finement froncée, sauf sur les épaules, dans une bande d'encolure très plate. Patron DH4354"
  Photographie Bukzin Février 1958 Jardin des Modes

"Ensemble trois pièces, DH 4355. IL comprend : une casaque droite à courts mancherons kimono, une jupe étroite à quatre coutures, et un cardigan à peine blousant au dos. Il est en pied de poule de Labey"
Photographie Bukzin - JdModes Février 1858 Jardin des Modes

"Le problème de la robe sac...cette robe que vous avez regardé si longtemps avant d'oser ne avoir envie... la  voici à votre disposition... Toute droite, mais rendue souple par les pinces d’épaule [...], sans ceinture mais allongeante grâce à la double piqure qui stimule une patte au milieu du devant. Stricte, mais avec une jolie ligne d'encolure qui la rend très féminine. Courte, mais cachant complètement les genoux....Elle n'a pas seulement toutes les séduction d'une ligne nouvelle, c'est aussi de toutes les robes la plus simple a faire. [...] Ceci bien entendu  si vous avez exactement les mesures types de votre taille et une silhouette parfaite. Dans le cas contraire, tournez la page et vous verrez comment dans tous les cas on peut ruser avec la robe sac"
Photographie Bukzin - Février 1958 Jardin des Modes

"Une solution pour chaque silhouette :
1 -  Silhouette trop mince, il faut éviter que la robe tombe sèchement sur une silhouette déjà trop fine
2 -  Buste trop menu, le devant du corsage soit être encore plus souple
3 -  Le buste parfait, même avec la robe sac il est possible de mettre en valeur une poitrine haute et bien proportionnée par une ampleur légère reprise par des fronces
4 - Épaules trop étroites, si les épaules sont plus étroites que les hanches il faudra élargir la carrure, aux emmanchures seront montés de courts mancherons
5 - Cambrure inexistante, Une silhouette au dos très plat permet de porter avec encore plus d’élégance les martingales ou les ceintures plongeantes
6 - Cambrure trop accentuée, c'est au dos que sera donné l'effet de ceux pièces, le devant n'est pas modifié
7 - Jambes trop grosses, la robe sac n'est pas interdite mais il faut équilibrer avec soin la longue de la robe et sa largeur, la robe est coupé légèrement évasé sur les cotés à partie de la taille.
8 - Buste trop important - IL faut rechercher les effets allongeant, donner à la robe une ligne plus droite sans augmenter trop sensiblement la largeur.
9 -  Hanches trop larges, la robe soit être très souple et  coupée seulement dans un tissus souple et tombant. La robe est coupée comme un fourreau assez court et comporte une pince de poitrine.. Sur ce fourreau juste au-dessus de la poitrine est froncé une deuxième robe plus longue légèrement rétrécie dans le bas et ouverte devant"
Illustration par J. P. Bailly  - Février 1958 Jardin des Modes
 
 
"Nos trois couleurs"
"Carrés de fil par Simmonot Godard -  Ceintures Mabille -  Gants Aris et Nicolet  -  Bijoux Rousselet ,  Gripoix ,  Norval, Cis , Winter et Wolock -  Sac Sarlat , Ria Viale - Chapeau Fougeret paris et Roger Heim - Echarpe de Guillemin - Chaussure Cedric , Séducta et René Caty"
Photographies des accessoire Horak

"Le nouveau bleu - Robe droite froncée sous un empiècement kimono par Hemcey."
Photographie Bukzin  - JdModes Février 1958  Jardin des Modes

"Le nouveau vert - C’est le vert tilleul menthe. IL esg particulièrement frais. Interprétation de le ligne nouvelle dans le style chemisier par Germaine et Jane"
Photographie Bukzin  - Février 1958 Jardin des Modes

"Le nouveau rose, on le nomme azalée ou framboise. IL est à la fois doux et violent. C'est lui qui prête ici son charme à cette gracieuse robe de Lempereur" 
Photographie Bukzin  - Février 1958 Jardin des Modes
 
 
"Le tricot de Monsieur J.M  - D'une ligne classique, c'est toujours celle qu'il préfère, mais dans une laine nouvelle et un point fantaisie. Vous le tricoterez pour lui dans un point nid d'abeille, avec une belle laine gonflante, chinée de deux tons beige. Il le portera sur une chemise de flanelle"
 Février 1958 Jardin des Modes

"Monsieur J.M porte des chaussures style italien
A gauche : Pour la compagne il choisit des mocassins de Bally qui dégagent bien la cheville. Pantalon très étroit en velours à grosses cotes vert olive.
A droite : Pour la ville il choisit des chaussures lacées de Stefen, très souple et couvrant bien le pied Le pantalon est en flanelle grise."
Illustration par Elie Esperance  -  Février 1958Jardin des Modes
 
 

Publicité pour les tissus Romanex, Boussac en février 1958 

Publicité pour la soie imprimée Mulhouse Tacosa
Février 1958

Publicité pour les chaussures Séducta
Illustration signée Langlais - Février 19578
 

Cet article est un hommage aux modes  des années 50. Un moyen de partager ma collection de revues anciennes avec d'autres passionné.e.s
Le but, clairement, n'est pas d'en tirer profit ou de léser quiconque