J.D Modes Novembre 1947 {version 2021}


Tailleur par Pierre Balmain - photographie Meerson
Novembre 1947
 
" La dix septième heure voit le triomphe de la robe noire. La robe noire a de la noblesse, une élégance recueillie, une distinction qui ne va pas sans un peu de solennité. Et cependant , les robes noires, nouvellement conçues, n'ont plus rien d'austère. Car, pour l’œil et le génie de l'artiste, le noir a ses nuances tout comme l'ombre et les belles nuits.
"Ce poème harmonieux qu'est la robe noire, les maîtres es couture le savent chanter sur plusieurs tons. Ils font rimer le noir mat des lainages avec le noir laqué des satins,le noir en vague lumineuses de belles moires avec le noir voluptueux des velours ;  le noir d'eau morte des failles avec le noir duveteux des draps, souples et lisses comme une peau. Sur cet symphonie de nuit, éclatent, ardent et diamanté, le noir du "Jayet" ressuscité, l'iris sombre et rond des paillettes qui palpitent comme innombrables regards, le noir glacé des filantes soies à broder qui coulent en arabesques d'art. Ah ! la création d'une robe noire se médite plus longuement que la mise à jour d'une robe de couleur. C'est que la robe noire est une aristocrate qui cache sa préciosité sous un air de fausse simplicité"
Article du Jardin D M. de Novembre 1947
 
A gauche :   "Robe de cocktail en drap noir de Christian Dior"
A droite : "Robe de satin broché et de velours par Lucien Lelong"  - "Toques de Paulette"
  Jardin D Modes - Novembre 1947

"Création par Albouy" - Illustration signée Bernard Blossac
Jardin D M. Novembre 1947
 
 "Eclat du noir, gainé d'une robe noire, un brin ailé au chapeau, une triple torsade de perles au col, voila dans la noblesse d’allure et la féminité retrouvée, la parisienne de cet hiver"

A gauche, tenue de Paquin, à droite chapeau de Legroux Soeur"
Illustration signée Bernard Blossac - J.D Modes novembre 1947

A gauche Jeanne Lafaurie, à droite Jean Desses
Illustration signée Bernard Blossac - J. D Modes novembre 1947

 Illustration signée Bernard Blossac
J. D Modes novembre 1947 - Carven

"Balenciaga, cet ensemble très élégant est en faille et velours noir"
Photographie Maurice Tabard - J. D Modes novembre 1947


"En vedette"
"Un couturier , dans chacune de ses collections possède un modèle préféré, celui qu'il m’aime tout particulièrement, celui pour lequel il se sentit le mieux inspiré, celui qu'il vend le plus : Nous avons choisi, à votre intention, quelques unes de ces "vedettes"....."

 
"Que ce soit la redingote beige, garnie de loup *, de Pierre Balmain (à gauche), une robe tonneau noire de Molyneux (au centre) , une vaste jupe de moire noire égayée d'une bande de satin de Marcelle Chaumont (à gauche)"
Ou le mariage heureux du lainage noir et du satin violet chez Robert Piguet, (ci desssous), toujours ce sont ceux que l'on choisi"
Jardin D modes novembre 1947
 
 


 "Nous avons choisi pour vous plaire, chez Balenciaga une robe au lainage grège a corselet de daim noir (à gauche) , chez Mad Carpentier, une robe tonneau bleu foncé (au centre)  et Christian Dior nous a révélé une robe plissée de rouge '"Satan (à droite) "
  J. D Modes Novembre 1947 - croquis de mode 1947

"Pour le soir, Maggy rouff nous propose une robe Princesse en velours  (à gauche) et Nina Ricci une robe de satin blond et de dentelle pailletée (au centre) . Quand à Jacques Fath, il nous présente un ensemble vert et noir qui peut paraître désuet. (à droite) "
Novembre 1947 - croquis de mode 1947
 
"Nivôse, Pluviôse... Ventôse"
"Nous espérons que grâce à ces modèles ni vent ni neige ne vous gêneront plus." 

A gauche : Un col et une bande de loup *  garnissent cette ample redingote beige"
A droite : "Ensemble de velours de laine. Jupe à sections et manches kimono"
J.D Modes novembre 1947

A gauche : Les poches de cette redingote de lainage grenat ont un double revers"
Au centre : " Ample manteau à haut col boutonné. Les emmanchures sont très basses"
A droite : " Le grand col de ce manteau enveloppant à manches kimono est en loup *"
Jardin D M. novembre 1947 

A gauche : " Vous draperez cette étole en rats d’Amérique * sur votre robe noire d’après midi"
A droite : " Un grand col châle de loup ou de renard * habille et réchauffe une redingote de rap noir"
J. D Modes novembre 1947 
 
A gauche : " Tailleur noisette à basque ronde bordée de vison *jupe droite"
Au centre en haut : "Vous porterez sur un tailleur net un collet d'astrakan * et un manchon assorti"
Au centre en bas : "Haut col droit de loutre * sur un manteau raglan de drap noir garni de brandebourgs"
A droite : "Ce grand col d'ocelot * abritera votre visage ou tombera en collet sur vos épaules"
Jardin D M. novembre 1947
 
 
"L'ampleur a ses secrets
"Il n'est pas un problème insoluble. S vous restez un peu perplexe avant cette ampleur nouvelle et inattendue, il ne tient qu'à vous de donner à vos jupes le gonflement d'un parapluie ou l'épanouissent d'une fleur en vous inspirant de ces quelques modèles"

 A gauche : "Le plissé soleil - les plis chevauchent les uns sur les autres à la taille"
Au centre : "Le parapluie -  C'est la jupe cloche classique faite de quatre panneaux évasés dans le bas"
A droite : " La cloche - des plis ronds réguliers tout autour de la jupe et ouverts depuis la taille"
J.D Modes novembre 1947
 
A gauche : Les sections - l'ampleur est donnée par des section évases du bas. Coutures soulignées.
Jardin D modes novembre 1947 
A gauche : "La tulipe - des nervures cintrent la taille entre les sections et accentuent l'ampluer"
A droite : "Le volubilis - des plis soulignés de piqures et ouverts au genou donnent l'ampleur"
J.D Modes novembre 1947
 
Au gauche : "Les créneaux - des plis ronds sont disposés à égale distance et montés sur les hanches"
Au centre : "Le godet - un grand godet, monté en pointe à lavant d'une jupe y apporte l'ampleur"
A droite : "Les pointes -  montés en forme de godets et intercalés entre les panneaux"
Jardin D M. novembre 1947


 L’écossais à aris, classique, limité au rouge et au vert, l'écossais a gagné les faveurs de la mode. Que de ressources pour accompagner, garnir et rajeunir vos robes noires ou foncées.

"Jupe et casaque, veste de velours noir et ample jupe cloche, interchangeable, avec le casaquin écossais et la jupe noire"
J.D Modes novembre 1947
 
A gauche ; "Col et cravates, pour votre robe noire ou grise, dans de l'écossais, taillée en  un col , une cravate classique ou un nœud Lavallière"
A droite ;" Corselet, avec ceinture  boutonnée, écharpe et hanches corselet à double boutonnage, large ceinture en biais croisée devant" 
Jardin D modes novembre 1947


" Belles robes, belles manières, pour vos heures de mondanité, des robes larges aux tailles fine, aux épaules douces laissant apercevoir un petit pied finement chaussé. Elles évoquent  la silhouette de vos aïeules dont vous emprunterez aussi la grâce et les manières
 
A gauche : Corsage à basque porté sur une jupe en forme, col de guipure"
A droite : "Deux basques évasées sont montées à la taille"
Jardin D M. novembre 1947
 
En haut à gauche : "Robe kimono en taffetas, nœuds de velours à la taille - Casaquin de velours à basque évasée"
A droite : "Robe de velours à large plis non repassés"
En bas : "Corsage ajusté en velours, jpe longue, en forme, de satin façonné - Robe de moire ampleur de la jupe donnée par des plis - Bandes de velours appliquées et galon de passementerie"
J. D Modes novembre 1947

Croquis de mode 1947 pour trois patrons de manteaux d'hiver édité par le
  Jardin D M. Novembre 1947
 
Croquis de mode 1947 pour trois patrons  d'hiver édité par le
  J. D Modes Novembre 1947
 
 
"1946...1947
La mode a tourné révélant impossible de porter des robes étriquées trop étroites et des tailleurs par trop classiques : mais si la mode est exigeante, elle est aussi accommodante et jamais les mélanges de tissu ne furent autant indiqués et la transformation que nous sommes tenues de faire n'en sera pas une puisque la robe recréée, et le tailleurs féminisé sont des modèles de l'hiver qui vient" 

"Le chemisier démodé"
A gauche : "Un empiècement et un godet de velours incrusté devant allongeront et élargiront la jupe de lainage"
Au centre : " Du satin incrusté à l'intérieur des plis creux arrondit la jupe et un corselet cintré la taille et allonge la jupe"
A droite : "La jupe trop étroite est remplacée depuis les hanches par un volant de velours monté à plis creux ouverts"
Jardin D M. novembre 1947
 
"Le tailleur trop classique"
A gauche : " Bandes et sweater de velours féminisent ce tailleur, jupe élargie et allongée par un empiècement"
Au centre : "La fourrure incrusté sur le coté et sur le bas de la basque l'élargit et l'allonge. Long corsage de satin"
A droite : "Le bas de la vieille basque allongera la nouvelle jupe fendue derrière, bordés incrustation col de satin"
J. D Modes novembre1947
 
"La redingote trop courte"
A gauche : Un grand col, une large bande et un manchon de fourrure * moderniseront votre redingote croisée, devenue trop courte"
Au centre : " Le manteau coupé à la taille est monté à grosses piqurez apparentes sur un large corselet de bvelrous"
A droite : " Une large bande de lainage contrastante incrustée sous la taille allongera cette redinote. Poches à revers"
Jardin D M. novembre 1947
 
 
  Tour de franges et de galons.... que vous ferez vous même le plus facilement du monde et qui garniront vos robes de façon charmante et nouvelle"
 
 
Bric à Brac
 



 
 
 Publicité 1947 pour le parfum de Molinard "Le baiser du faune"
Flacon signé Lalique
 Novembre 1947

Publicité 1947 pour le parfum 'Peut être" de Lancome
 Novembre 1947
 
Publicité pour les tenues de la marque Jil - Illustration signée R. Blonde
Novembre 1947
 


* Ce blog ne cautionne en aucune façon l'utilisation de la fourrure  ou des plumes véritables , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XXeme siècle sans y faire référence.


 
Cet article est un hommage aux modes  des années 40. Un moyen de partager ma collection de revues anciennes avec d'autres passionné.e.s
Le but, clairement, n'est pas d'en tirer profit ou de léser quiconque
 
 

Autres revues parues en 1947 dans le blog :

 

 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire