La Crinoline de guerre dans L'Art et la Mode 1916

L'art et la mode est la revue parfaite pour présenter la crinoline de guerre. Pour commencer le journal est resté actif pendant les années de la première guerre mondiale, quand d'autres revues avaient cessé de paraître.

Toute l'année 1916 est dominée par une mode étonnante et tout à fait inattendue ! la crinoline de guerre.
Cette "crinoline" est apparue au courant de l'année 1915 et elle a disparu progressivement à partir des dernières mois 1916.

Il s'agissait de jupes, robes, manteaux, gonflés à partir de la taille. Des robes très  ornementées surtout pendant les mois d'été, ou la crinoline atteint son volume le plus remarquable......

voici l'évolution de la fameuse crinoline tout au long de l'année 1916  :







L'Art et la Mode Janvier 1916 n°1
Gravure de mode colorée - la crinoline de guerre 1916

L'art et la mode janvier 1916 n°1
 Gravure de mode signée Soulié - la crinoline de guerre  1916

L'art et la mode janvier 1916 n°2
gravure colorée - Crinoline de guerre d'allure militaire. 1916

L'art et la mode - double page centrale de janvier 1916 n°2- Plusieurs modèles de crinolines de guerre accompagnée de chapeau très originaux. La tradition voudrait que lorsque les jupes prennent de l'ampleur, les chapeaux rapitissent. En 1916, ce ne fut pas le cas.
Gravure de mode signée Soulié.

L'Art et la Mode 1916 n°3 - Le crinoline de guerre
Illustration de mode signée Soulié.

L'art et la Mode février 1916 n°8
Les crinolines de guerre, gravure de mode signée A. Soulié

L'Art et la Mode Avril 1916 n°15 - double page centrale
Gravure de mode signée A. Soulié.
Robes nouvelles pour le printemps - les crinolines prennent de l'ampleur

L'Art et le Mode avril 1916 n° 16
Gravure colorée - la crinoline de guerre fut exécutée en tissus très léger pour le printemps.
L'art et la Mode avril 1916 n°17
Gravure colorée - Crinoline de guerre.

L'Art et la Mode Avril 1916 n°18 double page centrale.
Pour le printemps, les tissus se font léger, on utilise la dentelle, la mousseline, mais les jupes se font toujours aussi larges.
Gravure de mode signée A. Soulié
L'Art et la Mode Mai 1916 n°19
Gravure signée A. Soulié - crinoline de guerre pour le printemps.

L'art et la Mode Mai 1916 n°22
Gravure colorée - Crinoline de guerre pour le printemps.

L'art et le Mode Juillet 1916 n°27 - double page centrale.
Comme Parie Antoinette au trianon, les élégantes de 1916 se prélassent à l'ombre des arbres du jardin. les crinolines se sont même adaptées aux vetements de sport, puisqu'on peut voir deux jeunes femmes pretes à faire du tennis, tout à gauche, portant leur robe extremement large.
Gravure de mode signée Lussy.

L'Art et la Mode juillet 1916 - n°27
Toilettes d'été, gravure de mode signée Lussy.

L'art et la mode juillet 1916 - n°29 - double page centrale
La crinoline prit le chemin de la plage, lorsque les élégantes partirent en villégiature au bord de la mer !
Dessin de mode signée Dick

L'Art et la Mode juillet 1916 - n°29
gravure colorée, la crinoline au bord de la mer.

L'Art et la Mode aout 1916 n°32
gravure colorée - petit tailleur marin.

L'Art et la Mode Septembre1916 - n°37 - double page centrale
gravure de mode signée Lussy.
Avec le mois de septembre, les modes d'automne reviennent, pour le moment, la crinoline est toujours en vogue.
L'Art et la Mode septembre 1916 n °38
gravure de mode colorée - Petit manteau d'automne, coupé très large pour suivre l'ampeur des jupes crinolines

L'Art et la Mode septembre 1916 n °40
Manteau d'automne coupés très larges.
Gravure de mode signée Mireille.

L'Art et le Mode octobre 1916 n°42 - double page centrale
La fourrure vint orner les manches et les ourlets des manteaux de l'automne, toujours très large. IL y a même au centre un manteau d'astrakan entièrement taillé pour être portée surles énormes jupes à crinolines.
Gravure de mode signée Lussy servant de publicité aux établissements Chanel, Damour et Cie.

L'Art et la Mode octobre 1916 n°43
Gravure colorée - manteau très large garni de fourrure et de broderies.

L'Art et la Mode décembre 1916 n°49
Et soudain vers le mois de décembre, les jupes commencent à dégonfler. toujours coupée très larges, elles ne juponnent plus et deviennent plus plates.
Gravures de mode signée Manon.

L'Art et la Mode décembre 1949 n°49.
La robe la plus à la mode que l'on puisse voir sur cette gravure, et la robe plate qui se trouve tout à fait à gauche. Bientot, les crinolines auront totalement disparu. Elle seront presque oubliées par l'histoire de la mode.


-------------


D'autres revues autour de la première guerre mondiale dans le blog :

2 commentaires:

  1. Bonjour, je suis romancière, je n'écris que de l'historique. Merci pour le partage de votre travail passionnant et source d'inspiration pour mes écrits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci beaucoup, je me fais un plaisir de partager ma collection, et ma passion, et c'est vraiment agréable de constater que d'autres personnes la partage.... Bien cordialement

      Supprimer