Jardin des Modes - Mars 1963*

Le jardin des modes de Mars 1963
Spécial collections
En couverture, la mode du blanc et noir pour un tailleur robe de Christian Dior
Photographie de Karen Radkaï

May I suggest to the foreign visitor to use the google translator on the top right of the blog to read the texts in their language....




"La ligne au plus haut point"
"A peine changée ? Oui, mais elle atteint sa perfection. En découvrant la mode 63, vous allez croire que vous l'avez toujours connue. Vous allez y trouver ce que vous aimez déjà. Et ce que vous êtes prête à aimer. Les couturiers n'ont pas fait leur révolution pour le printemps, mais ils ont trouvé des raffinements de coupe extraordinaires , pour mettre l'accent, presque tous, sur le plus haut point de la silhouette : élargie au niveau des épaules, mais gardant buste menu, fine de jupe, la ligne nouvelle arrive, tout naturellement à son heure."
Le Jardin des Modes , mars 1963




"Nous avons dit oui à :
la carrure, car sans carrure, pas de mode - la couleur vibrante . Et Joyeuse. Et vive. Et douce quand même"
Silhouette signée Courrège - Photographie Henry Clarke
Jardin des modes Mars 1963



"Nous avons dit oui à :
la tunique étui à a ligne à la fois étroite et souple - au décolleté effronté, un peu, beaucoup, pas tellement"
Robe signée Pierre Cardin -  Photographie Henry Clarke
Jardin des modes de mars 1963



"Nous avons dit oui à
la chasuble parceque c'est une facon de dire oui à la carrure -  au blousant quand il est , comme ici, léger"
Robe signée Christian Dior - Photographie par Henry Clarke
Jardin des Modes de mars 1963



 "Nous avons dit oui à
la robe manteau, c'est la tenue qui va rivaliser ce printemps avec les tailleurs - Le béret en auréole, très grand, plat, en paille, posé très en arrière.
Une tenue de Christian Dior, Photographie par Henry Clarke
Jardin des Modes de Mars 1963




"Lignes - Taches - Pois"
"Du coté des imprimés, triomphe de l'école abstraite. Les couturiers aiment les tracés géométriques irréguliers, les lignes tirées au hasard, les petits motifs en taches et pois, presque toujours sur twill ou sur crête de soie. Ils jouent souvent sur les dessins du tissu pour dessiner la ligne des robes."
Le Jardin des Modes de mars 1963



Tunique carrée à grand col par Jeanne Lanvin - photographie Kublin
Le Jardin des modes mars 1963




 Robe fourreau par Christian Dior - Photographie Kublin
Le Jardin des modes mars 1963




Ensemble robe et blouson Kimono de Capucci - Photographie Kublin
Le Jardin des modes mars 1963




Robe chemisier par Capucci - Photographie Kublin
Le Jardin des modes mars 1963




Ensemble nouvelle ligne par Christian Dior - Photographie Kublin
Le Jardin des modes mars 1963




 "La vie en Chanel.
Choisir la vie en Chanel c'est vivre en tailleur, du matin au soir, c'est ne jamais vouloir quitter cette ligne souple et près du corps qui est l'aisance même."
Tailleur Chanel Haute Couture 1963 - Photographie Vernier
Le Jardin des modes mars 1963




"Tailleuroscope"
"Amusez vous à regarder le kaléidoscope des tailleurs. Les couturiers cette année on joué avec les couleurs, en les opposant. D'une image à l'autre, le tailleuroscope vous montre des images un peu différentes, c'est le jeu. Plusieurs tendances s’affirment partout : l'accentuation de la carrure par des raglans, des kimonos carrées, des manches inédites. L'allongement des vestes. Et tout cas, le retour unanime de la jupe droite. "



"Carrure affirmée, veste allongée, opposition des couleurs. tailleur de Nina Ricci-Crahay."
Photographie Michel Certain
Le Jardin des modes mars 1963



"Balmain : galbé, plutot court - Estérel : bonne couleur, bonne longueur - Griffe : le tweed, la carrure
Balmain : le lien taille haute, la jupe assouplie - Simonetta et Fabiani : le kimono - Dessès : opposition vibrante des verts - Carven : le coté strict, chemisier - Estérel : le noir et blanc la bonne longueur."
Photographies par Michel Certain
Le Jardin des modes mars 1963


 "Jacques Heim : L'ampleur derrière, les manches kimono évasées au coudes, le lien taille haute. "
Photographie Michel Certain
Le Jardin des modes mars 1963




"La Robe Trotteur
Robe manteau mais aussi robe sweater ou robe chemise. Tous les couturiers ont envie de la revoir dans la rue. Et vous aussi. Elle est aussi facile qu'un tailleur, plus légère qu'un manteau, mais surtout, désinvolte, personnelle, affirmant une manière d'être, alerte, décidée, et prenant résolument le parti de l'élégance nette"


 Robe trotteur par Yves Saint Laurent
Photographie Helmut Newton
Le Jardin des modes mars 1963


 Nina Ricci-Crahay, robe manteau ou robe cape.
Capucci, la vraie robe manteau à l'exception des manches absentes
Jeanne Lanvin une robe pour sortir dans la rue
Photographie Helmut Newton
Le Jardin des modes mars 1963



Pierre Balmain, une robe tunique de ligne galbée, un rien de jupe qui dépasse, des manches kimono.
Photographie Helmut Newton
Le Jardin des modes mars 1963




"Fourreaux et cie
Subtiles, utiles, parfois futiles, contrastant par leurs matières et leurs couleurs, avec  les fourreaux qu'elles habillent, les petites robes courent les rues."



Pierre Cardin - Photographie Karen Radkai
Le Jardin des modes mars 1963


Deux ensembles de Christian Dior - Photographie Karen Radkai
Le Jardin des modes mars 1963



Courrège - Photographie Karen Radkai
Le Jardin des modes mars 1963




"Le rien qui fait la robe
Simples, faciles à porter et d'allure remarquablement jeune, ces robes ont toutes le détail de coupe , le petit rien qui fait qu'elles sont à la mode. Choisissant presque toujours de laisser les bras nus, elle sont un point qui leur est commun, leur jupe droite ou d'ampleur vraiment très raisonnable."



Robe chasuble par Yves Saint Laurent - Illustration de mode par Lobravico
Le Jardin des modes mars 1963


En haut à gauche et dans le sens des aiguilles d'une montre :
Ferreras - Pierre Cardin - Michel Goma - Jean Louis Scherrer et Ferreras
Illustration de mode par Lobravico
Le Jardin des modes mars 1963



"Le blanc qui fait la mode
Le blanc est sans aucun doute la couleur le plus marquante de la mode. Toutes ces robes beaucoup plus habillées que les robes précédentes, ont choisi le crêpe blanc.



Jean Patou et Jean Louis Scherrer
Illustration de mode non signée. 
Le Jardin des modes mars 1963


Pierre Cardin et Michel Goma (recto/verso de la robe)
Illustration de mode non signée. 
Le Jardin des modes mars 1963



Chignon 1963 par Monty, pour Elizabeth Arden - Boucles d'oreille de Scemama
Collier de Monsieur Rivière
Photographie Karen Radkai
Le Jardin des modes mars 1963




 Le chignon ballerine 1963. par Carita
Photographie Meerson
Le Jardin des modes mars 1963



Chignon 1963 par Monty, pour Elizabeth Arden - Fleurs de cheveux Harpel
Photographie Karen Radkai
Le Jardin des modes mars 1963






Publicité 1963 pour les chaussures à talons aiguilles et bouts très pointus, création de la maison Bally
dessin signé Fenn


Publicité 1963 pour les chaussures à talons aiguilles et bouts très pointus, création de la maison Bally
dessin signé Fenn


Publicité 1963 pour les chaussures à talons aiguilles et bouts très pointus, création de la maison Heyraud.





Le Jardin des Modes de mars 1963- n° 495
208 pages - 2francs50



PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PRIVE OU PUBLIC



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire