L'Officiel - Hiver 1973 *

"De la couleur avant toute chose. Elle envahit les collections dans une gamme très étendue. Quels que soient vos goûts, vous trouverez cette saison la nuance dont vous avec envie. Il y a du bleu : électrique, opaline, turquoise. Du rouge intense, du vert cru, du jaune vif ou tendre mais toujours lumineux, du rose soutenu ou pale, et bien entendu, de l'orange, parfois un peu assourdi. Le gris fait une rentrée très remarquée. Il s'impose au détriment des bruns et des beiges, beaucoup vus ces dernières années. Le blanc connait aussi un regain de faveur. Le noir a disparu, il n'est guère réservé qu'aux modèles de cocktail ou du soir.
La mode se veut féminine au maximum. Elle aime les plissés, les ceintures indiquant une taille bien à sa place, la fourrure et les tissus poilus, si doux au visage, les perles, les cheveux flous, les rouges à lèvres vifs et brillants, tout ce qui en un mot exalte la beauté. Les lignes évoluent vers davantage de souplesse et d'ampleur. Les manteaux sont évasés. Parfois, il jouent double jeu, :ceinturés devant, leur dos s'épanouis en godets. Les pantalons continuent à s'imposer pour toutes les heures. Cette année on aime les porder avec des blousons et plus encore, avec ces palletots et trois quanrts généralement clochés qui sont une des tendances 1973. "
Extrait de l'éditorial signé Elisabeth Armand pour l'Officiel  (paru fin d'année 1972 n°595)

Sur la couverture du  Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) un ensemble de Gil Coutin photographié par Michaël Dorster

"Cette saison, la fourrure joue un rôle plus important que jamais. 
Boléro de linx à manche de lainage sur combinaison" *
Modèle Fouks
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

- Départ à Orli -
Photographie prisent à l'Aéroport d'Orli Ouest
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

A gauche : "Un manteau à col rabattu, d'un coloris très vif, à double boutonnage par Sophie Nat Bonnet"
A droite : "Un manteau à petit col Mao ample dans le dos est sillonné de deux rangs de boutons. Modèle Paul Bon"
Photographie Michaël Doster
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

"Pour compenser la pâleur du soleil d'hiver, ce manteau a un coloris éclatant. A choisir si on est brune et optimiste. Modèle Sylvides"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

"Un autre manteau également très coloré. Il a une haute fente dans le dos et des poches surpiquées." Par Sylvidès
Photographie Michaël Doster
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

A gauche : "Pour une frileuse de charme, voici le manteau idéal. On se blottis dans son grand col et on joue de poignets avec un certain nonchaloir - Modèle Gil Coutin"
A droite :  "Plastron et manches raglans sont les caractéristiques de ce modèle de Papiernik"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

"Dos vague pour cet élégant manteau à col pointu. Son coloris est très seyant et gai pour les jours gris - C'st un charmant modèle de Chloe"
Photographie Michaël Doster
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972) 

"Désinvoltes et nonchalants, les manteaux croisés sont apparentés tantôt à la veste du judoka, tantôt  la robe de chambre. Des rangs de surpiqûres cernant le col, les revers et l'ourlet de cet élégant manteau par Paul Bon
Photographie Michaël Doster
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)


- Succès entier du trois-Quarts"

'"Un bon trois quart pour commencer une saison, il est en tissus écossais dans les tons de feuille morte rehaussé de bleu son dos s'évase par un profond pli creux.  par Péroche. . Bonnet au crochet Maud Frizon"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Paletot évasé dans le dos, en ratine Ecossaise Pantalon vif sans revers. Par Simone Cressent. Bonnet par Lili, chaussures Maud Frizon"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)


- Cet Hiver à vos pieds - 
"On aime beaucoup cette saison les mélange de tons et de pausseries"

Heyraud: mocassin raisonnable à bout arrondi et talon bien stable, en cuir patiné, existe en plusieurs tons vifs
Durer : escarpin en cuir de deux tons, à perforations, haut talons, très épaisse semelle de crêpe. 
Francois Villon , richelieu en cuir et daim à semelle crêpe et haut talon de même matière
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

Durer : Encore des oppositions pour cet escarpin de cuir marron et beige, perforé, à talon bottier, il accompagnera bien le tailleur.
Maud Frizon : un richelieu souple et confortable, très neuf de ligne, à gros laçage blanc"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)


- Le tailleur se porte à carreaux -
"Un veston ajusté à col de velours et poches en biais, en lainage à petits damiers noirs et blancs. Jupe plissée noire. Par Jean Polarède."
Photographie Patrick Bertrand
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

- Le blanc revient à la charge - 

A gauche : "Duffle coat à découpes surpiquées accompagné d'un pantalon dont les jambes sont soulignées de surpiqures, par André Ledoux."
Au centre :" Canadienne en ratine à grand col, pantalon en flanelle, par Tiktiner"
A droite : "Un empiècement matelassé, une ceinture nouée, c'"est un souple trois quarts de chez Mic Mac"
Photographie Patrick Bertrand
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Gros succès pour la robe chemisier. Celle ci est en flanelle blanche, ornée d'une lavallière noire. Corsage et jupe sont piqués sellier. Les plis sont cachés à la jupe, par Blue Marine Design"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Toute simple de ligne, cette robe est en flanelle, ses manches et ses poches en tricot à grosses torsades. Par Tiktiner"
Photographie Parick Bertrand
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

- La robe vive -
De gauche à droite :
- "Pour porter sur un pull  voici la robe idéale, elle est décolletée en V a des manches courtes et un peu évasées, des poches de poitrine, par Fouks"
- "Deux tissus s'opposent sur cette robe, le corsage uni est d'un ton intense, la jupe est à plis, par David Molho
- " Des rayures pour le corsage, des carreaux pour la jupe, ainsi se présente cette charmante robe.par Tricosa
-" Une robe chasuble en jersey est porté sur  un chemiser imprimé de tons vif , avec une grande écharpe, par Tiktiner"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)


- Le blouson n'a pas dit son dernier mot"
le blouson est bon garçon, il se prête à tout et accompage des pantalons souvent de tons opposés, mais toujours à jambes très larges"

De gauche à droite :
- "Ensemble souple en jersey et côtes, emmanchures chauve souris par Bess Art"
- " En borg de trois tons, un blouson zipé coulissé à la taille par André Ledoux"
- "Long blouson écossais et petit col de marmotte par Tiktiner"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

Encore des blousons mais cette fois portés avec jupes. Ils sont d'une grande jeunesse, très courts. Ils atteignent tout juste la taille.
De gauche à droite :
- "Jersey uni et flanelle écossaise par Pisanti"
- "Manches en borg sur un blouson en drap par Papiernik"
- "Blouson en ratine par par Papiernik"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)


- Style Sportif -

Deux tenues parfaites pour aller aux grands matchs, elles ont  la fois amusantes et très seyantes. Selon le cas vous adopterez la mini robe ou l'ensemble à blouson et pantalon large.
En haut modèle de Nale Junior
En bas modèle de Tiktiner
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)



"Une robe pour l'hiver c'est indispensable...Robe en tricot à larges rayures vives par David Molho
Photographie Patrick Bertrand"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Hauts en couleurs"
"Deux pulls jumeaux dans les coloris vedette de la saison. Tous deux sont bien au corps et exécutés en fine laine. Les motifs sont différents mais posés sur le même fond de rayures. Les bonnets sont fleuris l'un et l'autre. Par Sonia Rykiel"
Photographie Patrick Bertrand
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Les oppositions de la saison
De gauche à droite : Une très amusante robe de tricot blanc et shetland gris par Roger Mahr - Robe marron et blanche à découpe formant plastron par Couture H Lelong  -  tricot noir à cotes et tweed écossais pour une robe très jeune par Lara "
Photographie Roland Bianchini
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"Vive le jersey
De gauche à droite :
-Robe en jersey à jupe plissée par Delphine Nova
- Beau et souple jersey en angora rose vif par Marcel Leblanc
- Jersey angora bleu pastel pour une robe aux emmanchures nervurées par Baumaire"
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

"La robe chasuble
De gauche à droite :
- Robe chasuble matelassée en crêpe rouge vif par Chiga
- De larges bretelles soutiennent l'encolure de cette robe jaune, par Maurice Daquin
- D'un rouge éclatant, les plis qui ouvrent le bas de la robe partent du décolleté carré à large bretelles par Jane de Liège"
Coiffures par Alexandre.
Photographie par Roland Bianchini
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

Publicité pour le parfum Miss Balmain
Illustration par Gruau
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)

Publicité pour le parfum Sikkim de Lancome
Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)



Numéro 595 Spécial Prêt à Porter Hiver 1973 de l'Officiel (paru en 1972)
6 francs - 132 pages


VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICATION  ASK FIRST.

Jardin des Modes Octobre 1938

"Contradictions"
On demandait à la Mode de choisir, d’être enfin conséquente avec elle-même, de décider d'une forme qui puisse fixer l'Epoque... Elle a répondu à cette pirouette. Et pour témoigner de son indépendance, elle a malicieusement désigné les deux pôles, poussé le jeu jusqu'à la gageure. Prenant, chez le même couturier, les mêmes éléments, elle en a tiré des effets si violemment opposées que les modèles présentés semblent vus successivement dans un miroir concave, et dans un miroir convexe.[...]
A peine une robe entraîne t'elle, derrière elle, l’épanouissement d'une ampleur fastueuse, qu'une autre arrive poussant devant elle un flot de tissu bouillonnant..[...]
Un manteau aux larges épaules de fourrure, se termine en sifflet, tandis que, près de là, un autre aux épaules étroites s'ourle de renard et ondule en veste "djiguite". Les vestes cintrées coudoient les paletots vagues, les jupes fleurs, les jupes tiges.[...]
On pourra voir dans les soirées des femmes au dos nu, au corsage échancré jusqu'à la taille... et d'autres colletées jusqu'au menton. Et sur les cheveux pour les accompagner, des diadèmes d'or ciselé, des cimiers de plume, des fleurs de diamant, des peignes ourlées de perles ... ou des chapeaux.
Et le jeu des contrastes a gagné jusqu'aux chapeaux. Les chapeau petit, à calotte haute et empanaché, court sa chance près du canotier plat, posé sur le nez.
Rivalité ? Lutte d’influence ? pas le moins du monde. Mais une richesse que la Mode n'avais jamais connue, qui permettra à chacune de faire valoir ses dons... d’apparaître sous mille aspects divers... Variations, à l'infini sur le thème de la Séduction"
Extrait de l'éditorial du Jardin des Modes en octobre 1938

Couverture de la revue Jardin des Modes parue en octobre 1938
Robe du soir de Chanel


Dessin de mode signé AD 38
Deux robes de Balenciaga
fourreau collant ou crinoline, même tissus, même garniture
Jardin des Modes octobre 1938



Croquis de mode
  De Gauche à droite, par paires :
- Molyneux, Jupe fleur ou à volonté, jupe tige. Epaules tombantes ou très remontées.
- Molyneux Jaquette ajustée, jupe de patineuse ou jupe étroite et paletot vague.
- Schiaparelli, silhouette ample, manche bouffantes, silhouette étroite
-Jean Patou, taille haute, ampleur dans le dos, ou ampleur devant, ceinture à l'Egyptienne
Jardin des Modes octobre 1938



"Le chapeau en hauteur, le canotier plat. Tous deux sont en feutre satiné garnis,l'un d'autruche rouge, l'autre, d'un motif de joaillerie. Bijoux de Mauboussin. manteau de vison et manchon de skunks*
J. Suzanne Talbot - Fourrures Max *"
Photographie Vogue Studio
Jardin des Modes Octobre 1938


"Les belles fourrures" *
En haut à gauche :  "Jacques Heim  : très élégant manteau d'après midi en lainage bleu gris et bandes de skunks"
Au centre : "André Brun, jaquette courte, ajustée en putois, pouvant petre portée aussi bien l'après midi que le soir"
A droite : " Fourrures Weil, ce très beau manteau est en vison , ceinture en daim marron."


"Les belles Fourrures" *
A gauche : "André Brun Toujours classique et facile à porter, l'astrakan noir continue à être employé l'hiver.Manteau ample à col arrondi.
Au  centre : Rosal, Nous aimerons encore cet hiver les grands manteaux de castor, chauds et confortable. Modèle ample comme le veut la nouvelle mode
A droite : Fourrures Remel , original et nouveau, le "whitecoat" phoque à longs poils
Croquis de mode pour le Jardin des Modes d'Octobre 1938



 
"Pris sur le vif"
Photographie Eggarter
En haut, manteau croisé en lainage beige mastic, col en phoque par Robert Piguet
A gauche : Jupe froncée et jaquette contrastante par Marcel Rochas
A droite  Robe chemisier et manteau ample garni de castor par Lucien Lelong
Jardin des Modes octobre 1938


"A Paris la Femme Porte...."
"Des chapeaux de plus en plus petits...
Des pyjamas d'intérieur à courtes vestes brodées d'or...
Des chapeaux en fourrures...
Sur des robes noires, une cienture en satin nouée devant, une fleur au corsage...
Ce bijou, un chapeau d'émail mauve à plumes d'autruches en petits strass...
Des gants de crêpes beaucoup trop larges, drapés de couleur contrastantes
Des broderies de strass et de pierre de couleur en forme de collier"
Croquis de mode pour le Jardin des Modes Octobre 1938



"Deux gardes robes pour un budget de jeune fille"
Croquis de mode pour le Jardin des Modes d'octobre 1938



"Je commande un ensemble pour l'hiver" 
Patrons de la revue Jardin des Modes d'octobre 1938
Ci dessus et ci dessous




"Élégant et pratique, le velours Antifroiss"
"Pour l'hiver, aucun tissu n'est plus seyant que le velours soyeux pour les robes d'après midi très habillées et les robes et manteau du soir. Le visage est adouci, la silhouette amincie grâce à ses beaux reflets. Jusqu'ici  un grand nombre de femmes pratiques craignaient sa fragilité mais le velours Antifroiss de rayonne que nous vous présentons sur ces pages ne se 'panne" pas, et se défroisse toujours"
Le jardin des modes d'octobre 1938


"Des robes en crepe de Rhodia"
" Voici, toujours parfaits pour exécuter les robes d'après midi et de soirées dans  l'intimité, les crêpes Bourdeline uni et fin, le Bourdiana aux beaux plis, le Bourdelyon dont le tissage, légèrement crêpé a de jolis reflets brillants. Tous sont d'un beau tombant et de plus infroissables."
Croquis de mode pour le Jardin des Modes d'octobre 1938


"Les blouses faites en divers tissus , pour accompagner nos tailleurs d'après midi"
Croquis de mode
Jardin des Modes d'octobre 1938


Croquis de mode
"Les patrons chics et pratiques du Jardin des Modes d'octobre 1938"
"En vente au Jardin des modes chez tous les dépositaires des Messageries Hachette et dans un grand nombre de magasins de nouveautés de Paris et de Province"


"A la recherche de nouveaux accessoires"
"Voici de charmants accessoires qui compléteront vos nouvelles toilettes d'automne et renouvelleront l'aspect de celles que vous portiez l'an passé.
Ceinture en box trois tons, écharpe en étamine de laine, camélias en tissus mat rose et en satin noir,  clip en forme de chimère en métal doré et argenté,  chaîne en métal doré décorée de pampilles en perles et en pierre, étroite ceinture en cuir noir et doré,  sac en daim noir"
Dessins de mode   pour la revue Jardin des Modes d'octobre 1938


"Une visite chez Bally"
"Rentrant de vacances, les vraies parisiennes découvrent tout à coup, en passant rue de Rome, une immense succursale des chaussures Baly, installée avec grand luxe, pendant leur absence."
Publi reportage pour les chaussures Bally dans la revue Jardin des Modes d'octobreb 1938


"Les petites robes des petites filles"
Patrons du Jardin des Modes - Octobre 1938


Publicité pour les rouges à lèvres Lanvin
Jardin des modes octobre 1938


Publicité pour le parfum Noir de Weil"
Jardin des Modes Octobre 1938


Publicité pour les Laines du Chat Botté
Jardin des Modes Octobre 1938


* Ce blog ne cautionne en aucune façon la fourrure véritable , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XXeme siècle sans y faire référence.


Jardin des modes n°267 - 15 octobre 1938
Revue bi mensuelle - 3 francs 75


D'autres revues parues en 1938 a voir dans le blog :
http://modesperdues.blogspot.fr/2013/06/modes-et-travaux-juin-1938.html
http://modesperdues.blogspot.fr/2012/11/modes-et-travaux-novembre-1938.html



VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICATION  ASK FIRST.