Jardin des Modes - Décembre 1962*

"Minuit mois deux...."
"Voici la mode à l'heure de Noël. Éblouissante bien sûr. Elle l'est toujours. Mais cette année , elle a quelque chose de plus.
Quelque chose qu'on retrouve aussi bien dans les dans les grandes robes de la haute couture que dans les modèles les plus facilement accessibles. Un gout nouveau pour une élégance différente. A la fois plus somptueuse et plus simple.  Plus résolument habillée et plus tentante à la fois.
Feuilletez ce numéro.
[...] Avouez que vous aimez vous habiller, qu'il est agréable, en fin d'année, de céder à son envie d'être encore plus brillante, de piquer dans u la mode tout ce qui éblouit et tout ce qui scintille [...] Commencez vite. Tout est prêt ici pour vous aider : la mise en scène  de votre maison en fête, les costumes de velours de vos enfants, les idées de cadeau...."
Extrait de l'éditorial de la revue Jardin des Modes de décembre 1962

"Brillante et dorée comme un jour de fête douce et tendre comme un air de Noël, un robe du soir qui est aussi une robe d'hôtesse. Christian Dior.
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes décembre 1962



"La Nuit la plus longue - la nuit qui sépare deux années s'habille en robe longue. Les robes qui reçoivent, simples et souples, misent sur le charme.

"Faux deux pièce, jupe à poches plaquées fendue devant jusqu'au genou et ceinturée sous un effet de boléro; le petit casaquin très étroit est entièrement pailleté par Rébé dans les tons camaïeu - Christian Dior
Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962


"C'est une robe de princesse, près du corps, en grosse soie, deux bijoux importants sont placés au bas des manches kimono étroites et écartées - Givenchy
 Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962


"Une jupe à l'aise de gros tweed noir et blanc. : doucement froncée, avec des poches, mais longue. Une veste sport, galbée. Mais elle a des boutons de jais et laisse voir dans son décolleté une casaque  entièrement pailletée de jais.  Simonetta et Fabiani
Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962


"Contraste entre le mat et le brillant, un pull over brodé de jais et l'éclatante jupe en satin d'Abraham." Saint Laurent
Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962



"Au premier plan : une robe de satin rose très pâle recouvert de tulle rebrodé de perles et de strass rose pâle et blanc, le corsage, très ouvert à manches étroites est uni". Nina Ricci
En arrière plan : "Fourreau en crêpe de soie , jupe légèrement évasée sous un bustier pailleté de perles et de strass et cerné d'un galon pailleté qui forme bretelle ; grand étole en crêpe blanc". Jacques Griffe
Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962



"Un fourreau assoupli  en crêpe de soie rouge crise; sous le bustier très souple et à peine froncé, la ceinture accuse la taille haute; un pli en spirale anime le bas de la jupe - Lanvin Castillo
Photographie Meerson - Jardin des Modes décembre 1962



"Les juniors s'habillent - Robe longue de rigueur si le réveillon est suivi d'un bal"



Ci dessus : "Elle est romantique, mince et les robe bicolores l'on séduite. Elle a choisi pour diner, puis danser, cet ensemble très jeune et très facile à réussir. C'est notre patron DH 4.714"

Ci dessous :"Elle est mince, très élégante et les robes de style lui vont bien. Le dos s'anime en dansant de deux longs pans fiwés au bas de la jupe qui s'arrête à la cheville. C'est un modèle de Suzanne Pontieu exécuté aux mesures avec des essayages - Si vous habitez la province il suffira d'envoyer vos mesures exactes "
Photogaphies Karen Radkai - Jardin des modes décembre 1962







"Départ pour un Noel - fourreaux pour dîner, parés de perles et de plumes"


"Si vous êtes minces et fière de vos épaules, vous aimerez le fourreau de crêpe  de soie rouge vif. Le décolleté et les bretelles mettent le buste en valeur.
 C'est le patron DH 4719
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes Décembre 1962



"Point de vrai Noel sans neige, sans arbre paré et scintillant, sans fêtes qui rassemblent les amis, les parents, les enfants. Ces robes prêtes à porter, prêtes à vous parer, ont choisi pour briller les matières précieuses des soirs du long hiver.
De gauche à droite ! Chloé - Pierre Billet - Chloé
 Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes Décembre 1962



"Les passagères du Père Noel sont vêtues de lumière."
De gauche à droite : Jeanne Lend - Chloe - Flore et Coralie
 Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes Décembre 1962



"L'air des bijoux - Étincelants, rutilants, baroques, ils s'affirment délibérément, donnent tpar leur importance et leur éclat n relief nouveaux aux robes les plus simples. Notons, en passons que le moindre pull over réclame, cet hiver, ses perles. Mais notre propos , ici, concerne les heures brillantes et les idées cadeaux.
Bijoux signé : Roer Model - Scemama - Madeleine Rivière - Roger Jean Pierre
Photographie Trutmann - Jardin de Modes de décembre 1962



"Le conte des souliers - Les souliers de vous trouverez sous la cheminée...
Charles Jourdan - Carel - Renast
Jean Rian - Deux souliers de Christian Dior, Roger Vivier
Carvil - Mancini - Cecil
Photographie Trutmann - Jardin des Modes de décembre 1962




"Vacances de neige - On arrive , on descend les bagages, les vacances d'hiver vont commencer. On est presque en tenue de ski, en tout cas on pourrait déjà faire un tour en luge ou la toute première promenade. Voici les fuseaux étroits, où domine le bleu marine avec une pointe du coté des verts, du billard au sapin, les nouvelles chemises en Elastiss et les chandails tricotés à la main.


Pour Monsieur : Fuseau, anorak chez Hauser Sport
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962


Pour les dames fuseaux étroits, chemises de forme presque étriquée - Péroche
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962


"Les chandals en grosse laine tricotée - Scoop's International - Bettina boutique - Jacques Maraut
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962


"tricotez vous même ce pull aux énormes torsades amincissantes qui rompent la ligne"
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962



"Un trois quart pour l'après ski - patron DH 4713
Photographie Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962



 "Plaisirs d'après Ski"
 "C'est l'heure ou l'on change de personnage. Otés le fuseau, l’anorak et les chaussures de ski, on retrouve pour le coin du feu, au chalet, pour le diner à l'hôtel, ou pour le sympathique petit bar, une irrésistible envie d'être irrésistible. Après le ski on ne s’habille jamais trop"



"Ci dessus et ci dessous : Patron DH 4715 - Chemise portée sur un pantalon ou sur une jupe habillée"
Photographies Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962









"Tenues de chalet en pret à porter
Ci dessus :  Germaine et Jane à gauche, Janine Proco chez Torrente à droite
Ci dessous : Avalrof a gauche - Germaine et Jeanne à droite
Photographies Karen Radkai - Jardin des Modes de décembre 1962





"Formule italienne pour l'après-ski, le soir : des ensembles en jersey, sobres et confortables. Les sweaters, toujours à grosses cotes mais près du corps et parfois moulants, s’opposent toujours à la jupe longue de jersey uni, à large pli plat devant, dans lequel se dissimulent deux poches fendues. Plus simples que classiques et sports, d'une seule couleurs, ils nécessitent des bijoux originaux.
Ensembles de Micia chez Torrente
Dessins de Perint - Jardin des Modes de décembre 1962



"Mode à danser"


De gauche à droite : Christian Dior - Style Madd - Félicie
Photographies Léo Karr prisent au Club St Germain
Jardin des Modes décembre 1962



De gauche à droite :  Germaine et Jeanne - Madeleine Geroy - Laura - Jean Cevenne
Photographies Léo Karr prisent au Club St Germain
Jardin des Modes décembre 1962




"Noel de velours"
"On a d'abord bien noué avec cette voiture d'un autre age, puis on a posé pour un portrait avec une poupée ancienne. Les petites files avaient mis leur robe de velours la plus romantique et la plus précieuse boutonnée de perles, éclairée d'une collerette et d'un plissé ; les unes adoptant  les tons pastels qui reviennent à la mode, les autre préférant encore les tons sombres : noir ouvert foncé. Les garçons quand à eux, n'avaient pas craint d'ajouter la fantaisie d'un ruché et de boutons perles à la chemise classique, accompagnant le costume traditionnel de flanelle grise ou le blaser de velours sombre."


Mode enfantine -  Photographies Trutmann - Jardin des Modes décembre 1962






"Amuses Noel"

"Gateau baroque"
Photographie Trutmann
 Jardin des Modes décembre 1962



"Les piques Lumières"
Photographie Trutmann
 Jardin des Modes décembre 1962



"La table de Papier"
Photographie Pierre Berdoy
 Jardin des Modes décembre 1962



"Calendrier de l'Avant"
Création Jacques Dehornois
 Jardin des Modes décembre 1962


Publicité 1962 pour les vernis à ongles Mink de la marque Chen Yu
Photographie Arsac
Jardin des Modes décembre 1962


Publicité 1962 pour la lingerie Hélis en Kirinyl Nylfrance
Jardin des Modes décembre 1962


Publicité 1962 pour le parfum Femme de Marcel Rochas
Photographie Moisdon
Jardin des Modes décembre 1962


Publicité 1962 pour le parfum Chant d'Aromes de la marque Guerlain
Jardin des Modes décembre 1962



Jardin des Modes de décembre 1962 n°492
160 pages - 2 francs 50





 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICIATION  ASK FIRST.



Jardin des Modes - Novembre 1954 *

"Il importe de bien comprendre ce qu'est cette "femme nouvelle" surgie dans le décor abstrait et le fracas des collections, et doit prendre place sans provocation dans les paysages citadins de l'automne.
Ce n'est point parce qu'elle renonce, pour des lignes plus droites, aux courbes accusées, qu'elle est moins femme. Ce n'est point parce que ses robes sont montantes et ses ensembles noirs qu'elle devient austère. Ce n'est point parce qu’elle est entrainée à plus de rigueur dans ses choix, depuis ses chaussures jusqu'à son chapeau, depuis ses gants jusqu'à ses bijoux, qu'elle reste de perdre son style personnel. En acceptant plus de contraintes, elle doit atteindre à plus de style, tout court. Et la mode, qui a frappé par sa nouveauté, mais qui est en définitive fort sage et de bonne tradition l'invite à l'élégance la plus sure, celle qui se laisse distinguer dans se faire remarquer.'
Editorial de la revue Jardin des Modes de Novembre 1954. Non signé


 "Dans un décor de Knoll une robe de cocktail de Jean Patou en gaze satin de soie."
Photographie Bukzin
Jardin des modes de Novembre 1954


Redingote de Balmain à col de vison
Photographie Dormer
Jardin des modes de Novembre 1954




A Paris la Femme Porte :
Ci dessus :
Un ensemble pratique et nouveau signé Dior - De long pendentif en or signé Dior - Une cloche et des gants assortis en tweed Dior boutique
Ci dessous :
Un sac réunissant lainage et box noir Balmain - Un sac en poulain gris argenté Givenchy - Une cloche en velours cerise Balmain - Des accessoires d'hermine : un béret Fath, un chemisier Balmain, un plastron Fath , un grand col Fath - Une faluche et une pochette grises lamées argent par Fath - Une toque de vison et un collier de perles Givenchy - Des bijoux fantaisie Dior boutique - Sac en daim noir Balenciaga
Dessins  Anne Giraud -  Photo Moutin
Jardin des modes de Novembre 1954







 "La jeune fille a trouvé, cet hiver, le couturier de ses vingt ans aux lignes et couleurs jeunes et gaies : Hubert de Givenchy. "
Ci dessus :  "Dans sa collection , elle a choisi, de gauche à droite [...] Un manteau sac en gros lainage - Un tailleur en lainage à petit carreau - Un ensemble en velours à cote, col de vison -   Un ensemble en lainage à plis alternés -  Une robe an lainage en satin imprimé or - Une robe en taffetas

Ci dessous : "Une robe en lainage brodé imitant le tricot à la main - Un tailleur décolleté en V - Un tailleur en tweed boutonné de coté - Une robe de dentelle blanche.
 A Paris la jeune fille porte cette coiffe de velours rubis nouées sur la nuque, qui relève ses cheveux courts."
Dessins  Anne Giraud -  Photo Moutin
Jardin des modes de Novembre 1954





"Brume sur Paris"
 " Pour être à la mode vous accompagnerez cet hiver votre fourreau de jersey d'un grand manchon de castor, de renard ou de vison (Revillon) et d'une toque assortie. Le castor, du reste est un des favoris avec l'ocelot, le breitschwanz, le vison et surtout l'hermine."
Photographies signées Kublin
Jardin des modes de novembre 1954



 "Triomphe du noir et blanc, la veste de Révillon qu'accompagne un canotier d'hiver en velours noir de Florence est en hermine et breitschwanz. Les manteaux de fourrure suivent la mode de très près : l'écharpe drapée du manteau de breischwanz de Canada Furs, le grand col châle du manteau en rat d'Amérique de Jassel, le paletot d'ocelot tout droit de Renel en sont la preuve"
Photographies signées Kublin
Jardin des modes de novembre 1954








 "Vient de paraitre : la robe sweater"
"Vous aimerez cette robe en deux pièces de ligne sweater spécialement crée pour vous par Smart [...] Vous pouvez commander séparément le sweater et la jupe mais nous vous conseillons d'adopter l'ensemble, seyant et amincissant"
"Le Sweater....3.450 francs
La jupe ......2.950 francs"
Le jardin des modes de novembre 1954



"La ligne Sweater"
"C'est le succès de la mode d'hiver. A toutes les heures le sweater est de mise, car il se fait en tweed aussi bien qu'en satin. Tel est le thème de ces doubles images : une robe, quand le sweater et la jupe sont dans le même tissu ou par un sweater seul, qui peut se porter avec différentes jupes. Selon votre gout, votre taille, votre age, vous choisirez l'une ou l'autre de ces ces formules"
Jardin des modes de novembre 1954


 30- sweater en tweed à chevron , fermé devant sur la couture médiane - une jupe droite de même tweed forme avec le sweater une robe deux pièces.
31 - sweater  en gros jersey de laine à courts mancherons kimono - robe deux pièces en jersey, jupe étroite manche chemisier montées bas
32-sweater en tweed - cravate fixée au dos de l'encolure, nouée dans le décolleté - robe à jupe plissée montées bas, modestie de tweed
Patrons Jardin des Modes de novembre 1954



 "Si vous tes minces vous pouvez poter aussi le sweater que la robe deux pièces, mais si vous êtes un peu forte, portez plutôt la robe car elle ne coupe pas la silhouette"

33 - sweater de crêpe de laine ou de flanelle à peine appuyé à la raille, rabats des poches plaqués bas - robe une pièce à plis plats piqués sur 8 cm
34 - sweater droit en tweed , coupé contre le cou et boutonné sur les épaules -  robe droite, poches à rabats placées sur les coutures des hanches
35- sweater de velours de coton appuyé par de coutures verticales -  robe de diner à jupe froncée montée au bas du sweater, ceinture à la taille
36- sweater de fin d'après midi en broché de soie, encolure drapée - robe une pièce,   jupe à six gros plis ronds, gros boutons de manchette
37 - sweater d'après midi en velours de rayonne et coton. Biais de satin au décolleté -  robe droite, fourrure plate au décolleté et aux poignets
38 - sweater habillé en jersey lamé, encolure stricte fermée par un bijou -  robe deux pièces à jupe étroite, décolleté croisé par un bijou.
Patrons Jardin des Modes de novembre 1954








 "Le soir les jeunes filles et jeunes femmes porteront, pour danser, un sweater et une jupe ample et courte en même tissu"

39 -  pour le diner, sweater en satin de rayonne, décolleté bordé par un drapé de même tissu - robe droite, décolleté bateau et courts mancherons
40 -  sweater du soir en satin, à manches longues, biais drapé autour des hanches -  robe à petits mancherons, jupe longue, étroite et enroulée
41 - sweater du soir en taffetas, la bande du décolleté retient l'ampleur du devant. -robe à danser à jupe froncée, écharpe de taffetas.
 Patrons Jardin des Modes de novembre 1954





 ""Si vous aimez les grands chapeaux habillés, si vous êtes très féminine, si vous aimez la mode et le changement, vous porterez le chignon. Pour qu'il soit joli, il doit s'harmoniser avec vos traits et tenir joliment. En un mot, il doit avoir l'air d'être à vous."
Photographie Moutin
Jardin des modes de novembre 1954



"Invitations à la mode"
"Pour les premières invitations, vous pouvez adopter la mode 1955. Nous avons choisi pour vous des modèles "prêt à porter" pour toutes les circonstances qui vous permettront dès aujourd'hui d'être la femme nouvelle"
Jardin des modes novembre 1954



Ci dessus : Pour un déjeuner élégant, vous choisirez ce tailleur gris anthracite de Wébé. A la mode :  le double boutonnage, les basques longues et la taille souple.

Ci dessous : A l'heure du thé, vous portez de manteau en lainage taupé noir des Galeries Lafayette. A la mode : le col châle, la ligne droite
Jardin des modes de novembre 1954






Ci dessus : Vous irez au bridge avec dette redingote croisée en lainage marengo de Wébé. A la mode : le col châle en phoque, le canotier de velours noir de Florence
Si vous préférez le canasta vous choisirez cette robe chinée marron et noir des Galeries Lafayette. A la mode : la ligne sweater, les plis plats partant des hanches.


Ci dessous : Pour un cocktail élégant, vous aimerez cette robe en taffetas de soie noir de Germaine et Jane. A la mode : la ceinture nouée aux hanches, le décolleté carré. Chapeau de Florence, manche de Jassel.
Jardin des Modes novembre 1954






Ci dessus : A un petit diner vous porterez cette robe finement plissé de Jacqueline Monnin en satin gris. A la mode : les poignets chemisier, la boucle de ceinture en strass
Pour un diner , vous aimerez cette robe de Jacqueline Monnin en crêpe Rosalba. A la mode : la taille longue, la ceinture drapée en satin.


Ci dessous : Au théâtre vous triompherez dans un ensemble d'Algo en jacquard laine et soie marron et or. A la mode ; le décolleté rond, le col volumineux.
Patrons Jardin des Modes de novembre 1954






"Petites robes du jardin des modes"
'Nos patrons tout faits existent dans les tailles indiquées à coté de chaque modèle. Notre service de patrons sur mesure peut les exécuter en toute autre taille"
Jardin des modes de novembre 1954

"Une idées, deux aspects"
Cours de coupe et de couture
Jardin des modes de novembre 1954



 "Ce tailleur en flanelle gris marengo peut avoir deux aspects : veste droite et jupe étroite, veste ceinturée et jupe large. Si vous êtés un peu forte vous choisirez le premier modèle"
Jardin des modes de novembre 1954



 "Cette robe sera exécutée en drap satin marron glacé. Dans le décolleté, souligné par une bande appliquée, une modestie de drap. La jupe peut être droite, la taille marquée d'une ceinture, ou bien, à jupe ample montée bas et la taille souple."



"Robe à ceinture incrustée, en souple jersey de laine. Elle peut avoir, soit le corsage blousant et la jupe droite, soit le corsage ajusté et la jupe froncée. Si votre taille n'est pas parfaite, adoptez le corsage blousant."



" Ce manteau est en cheviotte noire, sa forme droite et son col châle de velours convienne aussi bien à un manteau 7/8 qu'à un manteau long. Si vous choisissez un manteau court, faite la jupe de même tissus. Pour la fin de la journée recouvrez le col châle d'une grande parmenture de fourrure."



 Les tricots du jardin des modes
Voici deux marinières ; la première, pour les frileuses en laine poilue et douce, décolleté en pointe, et portée sur un chandail de fin fin jersey. La deuxième plus habillée, est ornée d'un col retourné dans la souplesse est obtenue par des pinces tricotés.



 Publicité 1954 pour le vernis à ongle Chen YU
'La plus célèbre laque d'Amérique"
Jardin des modes novembre 1954


 Publicité 1954 pour les tissus Lavaclor de Boussac
"Sure de plaire en un  joli tablier.. francoise choisi Lavaclor"
Jardin des modes de novembre 1954


Publicité 1954 pour le parfum Flatterie d'Houbigant.
Jardin des modes de novembre 1954



Le Jardin des modes de novembre 1954 n° 395
54 pages - 150 francs




 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICIATION  ASK FIRST.