Jardin des Modes - Janvier 1958 *

"Selon le Jardin des Modes"
"L'élégance  du plein hiver ne nie jamais le froid. Mais elle le brave avec gaieté comme vous le verrez tout au long de ce numéro."
Editorial du Jardin des Modes de janvier 1958




"Tout chaud, tout rond, tricoté en grosse laine, un bonnet boule de Lola Prussac.
Maquillage d'Orlane - Photographie  Léo Bukzin
Edito du Jardin des Modes de Janvier 1958



"Deux robes de diner Givenchy boutique en jersey de laine, ce tissu du confort, qui joue avec esprit les falbalas.
La robe chemise à noeuds de gros grain, la robe lampion à noeud de satin sont si légères et désinvoltes avec leurs sautoirs de fantaisie (volontairement exagérés ici) qu'on oublie qu'elle sont en laine."
Illustration, croquis de mode signé J.P. Bailly
Jardin des modes de janvier 1958



"Chaud chaud le chic !...
Pour vous défendre contre le froid, rien tel que la gaieté : celle qui vient pendant les boules de neige ou qui suit les bons grogs..... Et aussi, celle que donne l'élégance quand elle sait allier la jeunesse au confort, comme dans les modèles que vous allez voir ici.
Ci dessus poncho d'Hermès porté sur un chandail à cagoule Korrigan-Lesur
Photographie Léo Bukzin
Jardin des modes janvier 1958



A gauche : "Chaud et drôle le deux pièces en "gros arraché" en deux tons, composé d'une cape de grand-mère et d'une jupe montée à gros plis sur un élastique" patron du Jardin des Modes
A droite : "Chaude... et très élégante, la robe droite à col roulé loin du cou en "kalgan" blanc ou en lainage des pyrénées" patron jardin des modes
Illustration , croquis de mode signés N. Dagand
Jardin des Modes janvier 1958




A gauche : "Chaude et douce la chasuble en kalgan ou en surnyl que vous porterez sur votre chandail à la campagne ou à la montagne. Elle peut être moins ouverte sous les manches"
A droite : "Chaud et sport le pull over blanc en jersey torse garni de bandes brunes. Bonnet tricoté et moufles en fourrure Lola Prussac -  Pantalon de cuir feuille morte chez Réal"
Illustration signée N.Dagand et photographie signée Bukzin
Jardin des modes janvier 1958



"Chaude et confortable l'ample robe d'intérieur pour la campagne, en lainage écossais tondu à très grnds carreaux. Le col cheminée coupé à même l'empiècement est replié à l'intérieur." Patron jardin des modes
Illustration, croquis de mode signé N. Dagand
Jardin des modes janvier 1958



A gauche : "Chaud et jeune, l'ensemble contracté en lainage angora, corsage rouge et jupe à plis rond, l'ensemble chez Réal - mocassins fourré Jourdan"
A droite : " Chaude et gaie, la robe sac en lainage angora rouge vif, à manches courtes décolleté ras du cou, chez Réal."
Photographie Léo Bukzin
Jardin des modes janvier 1958




"Chaude et légère, la robe droite en gros natté à martingale basse, porté avec une écharpe de même tissus, et bordée de franges à l'ourlet" Patron du jardin des modes
Illustration, croquis de mode signé N.Dagand
Jardin des modes janvier 1958




"Chaud et nouveau, le chandail jaspé en laine mohair beige et sable ouvert en V chez Eram. Jupe droite en agneau velours beige d'Edma Sport. Gants en castor Hermès"
Jardin des modes janvier 1958





"Blanc aux lumières"
En hiver, l'élégance d'après cinq heures est déjà nocturne. Les chapeaux de satin blanc, souples et légers, pliés, drapés, modelés, semblent faits tout exprès pour arrêter la lumière au voisinage d'un profil parfait. Ajoutant leurs notes à la fois précieuses et jeunes aux ensembles noirs ou très foncés, ils emboîtent le visage et l'éclairent d'autant de reflets que les bijoux.
Ci dessus : une cloche drapée en satin opale de Jean Barthet recouverte d'un tulle goutte d'eau.
Ci dessous : Une toque  drapée en satin neige de Gilbert Orcel.
Photographie Verroust
Jardin des Modes janvier 1958





"Mariée dans l'année"
Notre patron n°4350 Dernière Heure, en trois taille, est une robe de mariée légère et élégante. Vous la ferez vous même si vous vous mariez cette année.
Toutes les photographies Léo Bukzin - Dessins R. Gouret
Jardin des Modes janvier 1958

1 - Le Devant - le fourreau est rond, la jupe de tulle est plongeante au dos et forme une traine. Si vous aimez les robes longues, vous pourrez, avec le même patron , faire le fourreau jusqu'à terre.




2 - Le Profil - le bonnet de Roger Heim est inspiré des primitifs flamands. Il est en tulle point d'esprit. Vous le commanderez par correspondance.




3 - Le Dos - Il y a une couture au milieu du dos, et une longue fermeture Eclair. L'ampleur est arrondie, massé sur les côtés. Un pan de tulle bordé de crin double la traîne.






"Monsieur J-M porte des chemises polo
Il les a d'abord appréciées aux heures du sport ou du loisir. Mais depuis les grands froids il a pris l'habitude de les porter, même au bureau.
Ci dessus le twin set italien gris vert composé de la classique chemise qui peut se porter avec ou sous cravate, et d'un pull over raglan fully fashioned chez Eddy
Ci dessous , une chemise polo grise, en cachemir italien chez Eddy
Dessin de Falk
jardin des modes janvier 1958







Lingerie 1958 : envoyez les couleurs
Photographie Marc Hispard
Jardin des modes janvier 1958






Lingerie 58 - Modelée pour la mode
Une robe chemise pour être élégante doit accompagner les mouvements du corps sans souligner ses formes, ni 'pocher" et les décolletés dans le dos sont à la mode. Voici des soutien gorges spécialement adaptés, des gaines qui sans comprimer sauront donner à votre silhouette, la finesse souhaitée.
Dessins J-P Bailly
Jardins des Modes janvier 1958




Publicité  pour la combinaison "Radieuse" de Valisère, en tissus Ban Lon Nylfrance



Jardin des Modes janvier 1958 n°433
66 pages - 150 francs





PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU PUBLIC



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire