J. D Modes - Mars 1957 ¤



Photographie Moutin - "Un deux pièces de Christian Dior, caractéristique de la collection "'marine" . Choisi pour : le marine et blanc, la souplesse de la taille , le grand décolleté pour le jour, le gros bouton unique en nacre, le suroit en bakou marine, doublé de bakou blanc."
Mars 1957


"Une ligne souple et libre. Des silhouettes floues, des drapés doux, des blousants légers, des ampleurs discrètes. Des tissus mouvants et vaporeux : lainages souples, crêpes et mousselines. Des couleurs simples ou dominent le marine, le blanc et  les tons de sable. Voici la jolie mode,qui vous fera retrouver les gestes gracieux de Madame Butterfly"
Mars 1957

"Ou bien c'est un manteau qui ressemble à la tunique des samourais : manches pagodes trois quarts, grande ceinture nouée souplement.  tout dans ce modèle de Lanvin Castillo évoque l'Asie, depuis le tissus de coton, imprimé de grandes fleurs japonaises, jusqu'au style tonkinois du grand paillasson de Legroux"
Photographies Moutin -  mars 1957
Lanvin Castillo - photographie Moutin
 mars 1957

"Liberté d'une ligne qui permet au corps des mouvements gracieux, liberté des tissus, liberté du choix : la mode est douce sans mièvrerie, souple sans mollesse, nouvelle sans tapage, et toutes les femmes pourront l 'aimer d'emblée. Voici d'abord, la couleur vedette :  le ton sable, du plus pale au plus chaud"
"Le plus pale, c'est celui de ce modèle de Jacques Heim en crêpe de soie, une fausse robe manteau dont le style strict est douci de plis pinces souples aux hanches - Cloche en feutre de Svend. "
 mars 1957
"Le ton de sable chaud s'oppose au blanc dans ce manteau de Lanvin Castillo, en pied de poule géant, dont la ligne est toute souplesse et douceur - paillasson de Legroux"
 mars 1957

"En toute liberté...Un tailleur de Jean Patou en gros lainage pied de poule noir et blanc. A retenir : la souplesse, la note blanche de la blouse en linon apprête"
 mars 1957

"En toute liberté : un manteau de Nina Ricci en lainage à carreaux marine et blanc. A retenir; la ligne souple, les manches chauve souris - Cloche en feutre de Claude Saint Cyr"
 mars 1957

En toute liberté : Madeleine de Rauch, un tailleur du matin en tweed beige, porté sur une blouse gilet en toile. A retenir : les deux beiges, le gilet - Feutre de G. Orcel"
 mars 1957

"En toute liberté - Chanel, un deux pièces en coton noir porté sur une blouse gilet en piqué blanc. A retenir  la note blanche, la blouse, la taille non marquée. Chaise de la galerie Mai"
 mars 1957

"En toute liberté - Lanvin Castillo, un tailleur en lainage rouge sur une blouse du même ton. A retenir : la veste souple, le col décollé, la blouse de mousseline - Turban de Legroux - fauteuil des Galeries Lafayette"
Photographies Bukzin -  mars 1957

"En toute Liberté - Pierre Cardin, une robe habillée en crêpe de laine marine. A retenir : le crêpe, le marine, le retour des grands sautoirs, l'ampleur resserrée de la jupe, à adopter la ligne mouvante toute en souplesse"
Photographie Moutin mars 1957

Ci dessus : "En toute liberté - un deux pièces de Christian Dior, en pied de poule noir et gris, a remarquer le col de robe sur le tailleur,  la manche courte, la taille vissée"
Ci dessous : "Le sept huitième qui l'accompagne est sans col : à noter l'ampleur partant de l'encolure, la souplesse de la ligne, le nouveau canotier en paillasson tressé maïs"
Photographie Bukzin -  mars 1957


"A Paris la femme porte... un blouson en Breitschwanz noir, une forme en bakou mauve, un sweater en jersey de laine, , du marine et du blanc, une tunique sans manches entièrement plissée, des escarpins pointus et de long gants, des escarpins à barrettes, des chapeaux d'été inspirés des tenues de pêcheurs, des bérets de tweed, des mouchoir de mousseline noués à la diable, des manteaux japonais.
Illustration de made signée J-P bailly -  mars 1957


"Fluides...Lanvin Castillo - organza à pois sur un fond dégradé du beige au marron, notez la souplesse du col roulé, les manches larges, l’ampleur fluide la jupe. Tonkinois pain brulé de Legroux"
Photographies Marc Hispard -  mars 1957

"Fluides - Lanvin Castillo, robe en mousseline blanche, le corsage très décolleté blouse au dessus d'une haute ceinture plate. Notez l'ampleur fluide la jupe, le turban drapé fait dans le tissu de la robe  - Legroux"
Photographies Marc Hispard -  mars 1957

"La Mode Heureuse... C'est une mode dont les lignes douces, souples et détendues permettent à toutes les femmes d'être élégantes dans des attitudes naturelles, et gracieuses dans les gestes de tous les jours. Sous les tailleurs qui s'allongent quelquefois ou se croisent mais ne marquent jamais la taille, elles porteront cette année des blouses très féminines blanche ou dans des tons gais."

"Christian Dior - tailleur court en tweed gris sur une blouse à col mollement drapé en mousseline mandarine"
Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  -  mars 1957

"Christian Dior -  Tailleur allongé en tweed havane et blanc sur une blouse drapée croisée en mousseline."
Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  -  mars 1957

"Le tailleur habillé croisé de Jean Patou est en lainage bleu marine, sous la veste droite à revers arrondis et à manches trois quarts, une blouse en organdi blanc dont le charme et la douceur sont dans le très long col châle souplement croisé
 Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  -  mars 1957

"Le tailleur croisé du matin de Jean Patou et en lainage gris chiné, sous la veste droite garnie de piqures au col et sur les devants, une blouse en mousseline entièrement plate, à manches resserrées sous le coude : le col est roulé comme celui d'un chandail"
 Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  - mars 1957

"Le tailleur trotteur de Jacques Fath est en lainage rouge, la courte veste ouverte à col officier laisse entrevoir la blouse blanche dont l’extrême élégance est due à un savant dépouillement"
 Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  -  mars 1957

"Tailleur paletot de Madeleine de Rauch est en tweed noir et blanc, ses manches trois quarts laissent dépasser les manchettes boutonnées du chemisier en crêpe blanc, garni devant de deux plis et resserré sous une ceinture de daim safran"
 Dessin N. Dagan - Photographie Marc Hispard  -  mars 1957

"Estampes... La mode se rapproche quelquefois tout près des costumes d'Extreme Orient qui l'inspirent"
 "la ligne kimono et les manches très larges de ce tailleur de Lanvin Castillo en lainage greige appellent des gestes de geishas. La blouse  col souple est en mousseline. Toque en paillasson de Legroux
Photographies Moutin -  mars 1957

 "Inspiré du chignon des geishas : une toque drapée en mousseline mauve pale, dans laquelle sont piqués deux très longues épingles ornées de motifs en  coquillages et nacre. Legroux pour Lanvin Castillo"
Photographies Moutin -  mars 1957

"Fantaisies tonkinoises - la tunique à ligne très droite, les fentes sur les cotés, les manches kimono courtes, la forme du chapeau en roseaux tressés, c'est un modèle de Christian Dior en soie imprimée"
Photographies Moutin -  mars 1957


"Marines"


" Le marine est la couleur de cette robe de Christian Dior dont le corsage s'ouvre sur une modestie très plate et blouse au-dessus de la ceinture drapée."
Photographie Moutin -mars 1957

 "Inspiré par la marine : le suroit d'organdi et de velours, la vareuse portée sur une robe de cocktail shantung noir - Christian Dior"
Photographie Moutin -  mars 1957

 "Emprunté aux marins : la ligne du suroit en paillasson et tweed grege assorti au tailleur - Christian Dior"
Photographie Moutin -  mars 1957

 "Emprunté aux marins : la ligne du suroit en paillasson et tweed grege assorti au tailleur - Christian Dior"
Photographie Moutin -  mars 1957


"Epure pour un chapeau - Jean Bartet"
 Photographie Moutin -  mars 1957


"La jupe style amazone"
Photographie Moutin - mars 1957

"La preuve par 3...  qu'il existe pour chaque age et pour chaque silhouette un moyen de rendre encore plus seyantes les lignes séduisantes de la mode..."

"La souplesse sans erreur : une robe toute droite, une robe princesse coupée tout droit et une tunique droite"
 "La bonne ampleur : en taffetas façonné, pour une jeune femme très mince, pour une jeune fille"
  Illustrations de mode signées Gouret pour les patrons édités  en mars 1957

"Le tailleur éprouvé : pour une jeune femme, pour une jeune fille, pour une silhouette moins jeune"
 "Le deux pièces confirmé : en fin tweed de laine, tout droit en fine cheviotte, plus habillé, plus souple en shetland"
  Illustrations de mode signées Gouret pour les patrons édités en mars 1957
"La robe chemise démontrée : Pour une jeune femme, pour une jeune fille, pour toutes"
 "La robe à danser calculée : Pour une jeune femme, pour une jeune fille, pour toutes"
  Illustrations de mode signées Gouret pour les patrons édités  en mars 1957


 "Couplé"

"Jeune avant tout, à l'aise partout, voici l’élégance de tous les jours du printemps, telle que nous l'avons surprise à l'abri d'une giboulée. La jeune femme attend le soleil en marine et blanc - Henry à la Pensée"
"Son mari est trop enthousiasmé par les chansons pour songer à mettre en valeur son élégance et c’est dommage, car il porte un blazer doit très bien coupé d'E.D.R"
Photographie Moutin prise au Café de la Flamme - mars 1957
"Chaque fois qu’elle porte un deux pièce souple, il met, pour l’accompagner l'un de ces blazers rayés qui sont maintenant les tenues masculines parfaites pour le matin - EDR
Quand à elle, elle est sure d’être aussi élégante pour un déjeuner improvisé qu'elle était à l'aise pour ses courses du matin avec son deux pièce de Givenchy Université"
Photographie Moutin -  mars 1957

 "Pour ce premier rendez vous du printemps 1957, elle porte un deux pièce de Wébé dont elle aime sans réserve la petite veste droite et le col retourné souplement boutonné.
Lui n'est en retard que d'une minute et c'est peut être pour mieux faire admirer, son blazer de Partner, en flanelle sergée rayée bayadère bleu roy et noir, fermé par trois boutons argentés"
Photographie Moutin -  mars 1957

Publicité 1957 pour le rouge à lèvre '"Le G'" de Guerlain
 mars 1957

Publicité conjointe pour les pulls Tricosa et Air France.
 mars 1957


* Ce blog ne cautionne en aucune façon l'utilisation de la fourrure  ou des plumes véritables , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode au XXeme siècle sans y faire référence.


Cet article est un hommage aux modes  des années 50. Un moyen de partager ma collection de revues anciennes avec d'autres passionné.e.s
Le but, clairement, n'est pas d'en tirer profit ou de léser quiconque


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire