Fémina - Octobre 1911 *


"Le spectacle va enfin se lever sur le spectacle des élégances de la saison d'automne. Depuis longtemps déjà les coquettes escomptent l'attrait de ces représentations : elles ont hâte d'en juger l'effet et sont toutes disposées à y tenir leurs rôles.
[...] A force de s'appliquer, de tous les cotés, à faire l’éducation du gout, l'esprit  moderne à créé des toilettes dont le type le plus réussi n'est gâté par aucune exagération et dont l'idée dominante est de mettre en valeur la ligne naturelle du corps, dans toute sa beauté.
[...] C'est ce que les couturiers Parisiens ont compris sans nul doute, car, tout en combinant de délicieuses nouveautés, ils n'ont rien changé à l'aspect général  de nos toilettes, tant et si bien que nous pouvons, à titre de curiosité, remettre sous les yeux de nos lectrices des modèles reproduits dans ce meme numéro de Fémina Modes en octobre 2010."
Editorial de la revue Fémina du 15 octobre 2011 signé Claire Lausnay.





"Manteau du soir"
Manteau de velours ivoire avec gros chrysanthèmes brodés ; franges d'effilés et grand col en renard, non attribué
Photographie Reutlinger
Fémina du 15 octobre 2011


"Les tailleurs simples"
Tailleur simple en drap bleu nuit, costume "trotteur" en ratine bois de rose garni de boutons de corozo et costume tailleur en serge aubergine.
Illustration de mode non attribuée
Fémina du 15 octobre 2011


"Tailleurs élégants"
Tunique drap loutre drapée et ouverte sur une jupe à trois volants, robe de velours gris avec tablier brodé et tunique bordée de chinchilla et robe de velours violet, longue redingote garnie de skungs.
Illustration de mode non attribuée
Fémina du 15 octobre 2011


"Pour le théatre"
Robe de velours blanc avec grands dessins mordorés en relief, robe de liberty bronze à longue traine avec casaque de satin argent à fleurs brodées en relief. Robe de liberty rose avec grande casaque toute brodée rose et gris et robe de dentelle blanche recouvert de satin argent à revers vert émeraude.
Illustration de mode non attribuée
Fémina du 15 octobre 2011

"Mateaux du soir"
Manteau en hermine ourlé de bandes de skungs et incrusté de broderies orientales sur satin blanc. Grande mante formant dalmatique en brocart d'or sur fond bleu nuit, toque velours noir avec fusées d'aigrettes chapeau de velours noir couvert de plumes. Cape en drap ivoire avec mi partie de la pèlerine en satin vieux rouge, doublure de satin vieux rouge voilé de mousseline ivoire, grand plateau de peluche blanche tout couvert de grands paradis noirs.
Illustration de mode signé Soulié
Fémina du 15 octobre 1911


Le maitre couturier auteur des toilettes reproduites ici avait  déjà une robe très remarquées au derby. [...] Respecter la ligne sans la surcharger d'ornementation inutile,mettre à exécution une idée nouvelle, que cette idée ait du succès, cela lance une maison mieux qu'une réation un peu scandaleuse comme on en vit la saison dernière. Du reste, les deux toilettes du soir qu enous reproduisons ici mieux que toutes les descriptions dénotent un chic très parisien et une élégance de bon ton."
Deux tenues signées Berny, Vidal, [...]
Photographie Bert
Fémina du 15 octobre 2011


"Robe du soir"
Création Buzenet - Photographie Félix
Fémina du 15 octobre 2011


"Toilette de diner"
Style Byzantin en crêpe de chine noir, rehaussé de broderies de jais sur velours noirs. Coiffure en velours coulissé encadré de bandes de jais.
Cliché Reutlinger
Fémina du 15 octobre 1911



"La fantaisie et la mode"
Robe crinoline en satin blanc brodé or, crinoline de tulle blanc bordé de velours noir.
Mademoiselle André Miely du théatre des Bouffes Parisiens
Photographie d'Art Fémina
Fémina du 15 octobre 1911


"Les chapeaux simples"
A gauche :  grand plateau en peluche blanche à calotte ronde et basse avec cotés légèrement relevés. Deux étroits couteaux de velours noir sont fixés de chaque coté de la calotte par des cocardes sa satin plissées.
Au centre : chapeau forme Louis XVI en velours gris argent, tout doublé de velours noir et encadré d'une ruche de petites plumes frisées grises. Deux larges ailes noires et posées en aigrettes sur le devant.
A droite : cabriolet empire en feutre taupe vert olive, à gros fond carré et petit bord relevé sur tout le tour du chapeau. Touffe de plumes défrisées vieux rouge posées tout à fait au milieu devant.
Ilustration de mode attribuée à Soulié
Fémina du 15 octobre 1911

"Pour l'intimité du home"
Robe d'intérieur en crêpe de chine soufre, boléro encadré d'hermine, devant en tulle alençon bordé avec hermine - Fourreau de mousseline parme avec pointe de dentelle d'or sur la jupe, longue tunique de chantilly noir.
 Toilette de jeune fille en satin souple rose bengale, tunique fermée sous une guirlande de petites roses rococo, collerette de tulle blanc plissé. Fourreau de Cluny ocré voilé d'une longue tunique de mousseline vert tilleul ornée d'un étroit galon rebrodé d'or mat retenu par un cabochon de jais.
Illustration de mode non attribuée
Fémina du 15 octobre 1911


"Les manteaux de fourrure"
Parure de renard blanc composée d'une grande écharpe doublée de velours a damier noir et blanc, grand manchon plat en renard avec dépassant de velours et flots de ruban en velours noir.
Grand manteau en loutre d'Hudson à larges revers chale et à grands revers aux manches. La loutre est travaillée de façon à former un pékiné, grand chapeau de velours noir relevé de coté.
Grand manteau de taupe travaillée à taille très haute, le haut du manteau et les manches sont formées de dents de taupe, ainsi que la bande du bas du manteau, col et revers d'hermine
"Fourrures Max" LEROY et SCHMIDT
Illustration de mode non attribuée
Fémina du 15 octobre 1911


Les coiffures à la mode
Photographie Reutlinger
Fémina du 15 octobre 1911


"Les détails de la toilettes"
Epingles à chapeau, manches de parapluie et sacs réticulés
Dessins de mode non attribué
Fémina du 15 octobre 1911



Fémina du 15 octobre 1911 - n°258




PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PRIVE OU PUBLIC


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire