Le Jardin des Modes - Septembre 1955 * En cours de modifications


"Hiératique, jeune ou sophistiquée, voici la mode 56 avec tous ses chapeaux. Des chapeaux qui n'ont plus le droit d'être anodins. Ce sont eux qui mettent le point final à chacune des lignes nouvelles. Avec la ligne droite, rompue ici ou là par un boléro, une veste courte, une tunique ou un 7/8, des chapeaux hauts devant cachant le front et drapés, en feutre, en velours, ou en fourrure.
Avec la ligne plus jeune des nouvelles lignes, celle des robes évasées qui s'accompagnent de boléros très curets ou des manteaux très longs, les chapeaux sont jeunes et désinvoltes. Ce sont des cloches enfoncées ou des bérets très emboitants, dont lapasse portée à l'extérieur descent quelquefois jusqu'aux yeus. Ils osnt en velours ou en fourrure, en panne, en peluche , en mélusine ou en lainage.
Avec la ligne la plus nouvelle, celle qui projette l'ampleur en arrière pour gonfler un corsage audessus 'une jupe plate, ou une jupe sous un corsage plat, les chapeaux remontent au delà des chignons hauts pour donner au profil un caractère égyptien. Ce sont des toques aplaties, bordées de vision, ou d'hermine, des canotiers de fourrure ou des bretons de feutre, de velours ou de mélusine"
Editorial du Jardin des Modes de septembre 1955


Sur la couverture du numéro du jardin des modes de septembre 1955, un ensemble en bure de Madeleine de Rauch.
Photographie Moutin




"LA MODE EN LIGNE"


LA LIGNE DROITE :
 En haut à gauche Christian Dior, ensemble en tweed à chevron. A la mode la carrure élargie, la robe tige, l'unique bouton de bois, le bonnet persan en daim noir, la parure en jais scarabée, le manteau trois quarts fait dans le même tissu que la robe.
En bas : Jean Patou, cagoule en jersey de laine marron, toque amovible en velours garni de vison, à la mode le chapeau descendu sur les yeux
A droite : Jacques Fath, ,robe en lainage. A la mode le col roulé souple, les fronces à l'encolure, les long boutonnage, la toque de mélusine"
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE DROITE :
A gauche : Christian Dior, tweed ton sur ton. A la mode la robe tige, la toque kalmouk en minoches mordorées, la parure d’agate.
En bas : Pierre Balmain, cloche en feutre gris. A la mode la volume de la calotte , le bord ondulé
A droite : Pierre Balmain. A la mode le turban enfoncé, le gris graphite, l'effet plongeant en avant, l'encolure nouée, le ceinture drapée.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des Modes de septembre 1955

LA LIGNE DROITE :
A gauche  Jean Dessès, laine de soie marron et noir. A la mode, l'effet de deux pièces, le double boutonnage écarté, le manchon boule.
A droite Christian Dior, lainage bourru. A la mode l'effet de col montant drapé, les boutons fantaisie.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE DROITE :
A gauche Hubert de Givenchy, roque noire en moire et velours. A la mode la ligne profilée en arrière, la moire, les grosses perles baroques aux oreilles, le profil à l'Egyptienne.
A droite Christian Dior. A la mode la boléro appuyé, l'encolure montante drapée, la manche courte kimono, la taille souple, la cloche de mélusine.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE DROITE :
A gauche Jacques Fath, canotier de castor. A la mode le grand canotier plat, la large calotte, le bord sur les yeux, la manchon allongé, le castor
A droite Manguin. A la mode la redingote tige, la toque en avant assortie au col de vison, le brun éteint, le tweed ton sur ton.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des Modes de septembre 1955

LA LIGNE BRISE
A gauche Hubert de Givenchy, toque grise en feutre mélusine. A la mode le cloche étroite et haute, le feutre mélusine
A droite Jean Dessès ensemble en tweed. A la mode le paletot tube 7/8, la pelisse, la cloche haute portée sur les sourcils.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE BRISEE
A gauche Jacques Heim. A la mode le tailleur tige, l'encolure dépouillée, la cloche en avant, le grand manchon d'ocelot assorti.
A droite Christian Dior ensemble de satin shantung. A la mode le satin noir, la camisole chinoise, le tambourin en avant, la parure de joaillerie à l'ancienne.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

A LIGNE OBLIQUE
Hubert de Givenchy. A la mode la robe princesse, le lainage bourru, le haut de forme, et le manchon assortis.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE OBLIQUE
A gauche Christian Dior. A la mode le spencer décollé, l'encolure drapée, la toque haute sur les sourcils.
En haut Jeanne Lanvin (Castillo) A la mode la mousseline de soie ourlée, la capeline
En bas Hubert de Givenchy, velours et tulle banane. A la mode, la visière de tulle, le chapeau clair, la ligne projetée.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE OBLIQUE
A gauche Hubert de Givenchy, ensemble en satin noir et satin rose. A la mode le satin, le manteau pèlerine, la robe du soir courte, l'ampleur profilée, la taille haute devant, basculée.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955

LA LIGNE OBLIQUE
Jeanne Lanvin (Castillo). A la mode la cape du soir, la fraise de satin, la parrure à l'ancienne, bois et strass, le bijou sur le chignon, la robe du soir profilée.
Dessin de Dagand et photographies Moutin
Jardin des modes septembre 1955




"NOIR et NOIR"


A gauche  Jean Patou, le noir pour un manteau largement croisé à col de vison amovible
A droite Manguin le noir pour un tailleur à taille basse et à ligne tige.
Croquis de mode signé R. Gouret - Jardin des modes septembre 1955


Balenciaga - Du noir pour la nouvelle tunique blousante en gros crepe de laine à col tubulaire amovible bordé d'hermine. Chapeau de tulle drapé.
Photographie Moutin
Portrait photographique - Jardin des modes 1955


A gauche Lanvin Castillo,  le noir avec le satin blanc pour une robe à ceinture nouée derrière, en écharpe.
 A droite Christian Dior, le noir pour une robe à encolure froncée portée avec un grand chapeau blanc.
Croquis de mode par R. Gouret - Jardin des Modes septembre 1955


A gauche Christian Dior , le noir pour une robe d eligne zouave à effet entravé
A droite Hubert de Givenchy, un noir mat et un noir brillant pour une robe en forme de fleur
Croquis de mode signés R. Gouret - Jardin des modes septembre 1955


Lanvin Castillo, du noir pour une grande cape enroulé sur l'épaule porté sur un tailleur et pour le chapeau de mélusine de Legroux Soeurs
Portrait photographique par Moutin - Jardin des modes 1955


A gauche : Madeleine de Rauch , du noir léger pour une tunique évasée sur un fourreau long
 A droite : Christian Dior, un noir brillant pour le fourreau et le long boléro dont la fente est prolongée par un bijou.
Croquis de mode  signé R. Gouret - jardin des modes septembre 1955



"Les couturiers ont pensé aux jeunes filles"

"Je n'ai pas pu réparer, je ne peux pas aller danser. Cependant j'avais choisi chez Christian Dior cette robe de velours tête de nègre nouée d'une large ceinture de satin
Photographie Dambier pour le Jardin des Modes de septembre 1955


"Mais pour aller au bal qu'importe... je ne pense plus qu'à ma robe de Dior. Elle est en tulle jaune, la ceinture chartreuse est en moire
Portrait photographique par Georges Dambier - Jardin des modes 1955






"POUR L'AUTOMNE A PARIS...."
Voici les modèles dont vous aimerez les lignes sobres et nouvelles. Tout en s'accordant avec l'esprit de la mode, ils ont pratiques à exécuter. Vous choisirez dans chaque groupe celui dont la igne convient à votre silhouette. Vous tiendrez compte de votre mode de vie pour cécider des couleurs et des tissus.Tous seront seyants dans les tons grège, beige, tête de nègre, bleu vitrail ou noir. Et à condisition d'$etre jeune et mince, vous pourrez vous permettre le rouge géranium.

Pour l'automne à Paris : les petites robes
Croquis de mode pour les patrons créés et vendu par la revue Jardin des modes  en septembre 55


Pour l'automne à Paris : les tailleurs et les tuniques
Croquis de mode pour les patrons créés et vendu par la revue Jardin des modes  en septembre 55




Portrait photographiques pour patrons 1955 - tailleur, manteau et robe
Suit, coat and dress  1955 patterns
 Silhouettes 1955 - Jardin des modes septembre 55



Publicité 1955 pour les sous vêtements de la maison Jacques Fath - Affiche dessinée par Gruau.
1955 advertisement for jacques Fath's house underwear -  drawing by Grau



 Publicité.... pour une maison de tissus ? du pret à porter ? Qui a dessiné l'affiche ?
Advertisement for "L'empereur"... fabric shop ? Pret à porter design ? who drawn the advertisement ?




Jardin des modes Septembre 1955


PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PRIVE OU PUBLIC


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire